Erreurs courantes dans la culture de cannabis (deuxième partie)

0 242
[Total : 2    Moyenne : 3/5]

Patience et l’apprentissage de ses erreurs est la principale conclusion qui pourrait être tirée de la première partie de cet article sur les erreurs les plus courantes que les personnes inexpérimentées dans le monde de la culture de marijuana pour usage personnel.

Rien de mieux pour goûter le fruit de votre travail après avoir passé quelques semaines observant la culture, la croissance et la récolte de votre plante de marijuana. Quand il s´agit de notre propre culture, tout est beaucoup plus satisfaisant. Et jouir de ce moment tranquilement, profitant de chaque bouffée et de l’arôme qui suit.cultivo_interior_con_ventilador

Pourtant, pour atteindre cet objectif, il faut reconnaître que vous aviez beaucoup à apprendre tout au long du processus. L’apprentissage est acquis des erreurs, aussi. Et cela n’a rien de mal, au contraire, se tromper pour comprendre, de nombreuses fois, comment se développe une plante de sorte d´appliquer tout ce que nous avons appris dans la prochaine récolte que nous allons effectuer.

Par conséquent, en raison des erreurs par lesquels nous apprenons, nous voulions créer deux articles dans lesquels se reflètent, selon les étapes dans l’ordre de croissance d’une plante, les erreurs les plus communes que les personnes font dans chacunes d´elles et la meilleure façon de les éviter, si il est vrai, qu´il s´agit des aspects généraux, car alors tout cela peut varier selon le type de graines sélectionnées, l’endroit où elles sont cultivées ou la saison dans laquelle la culture est effectuée.

P1060931

Et si dans le post précédent, nous avons parlé de l’importance du choix des graines à culture facile, de les germer sans les noyer et choisir soigneusement le type de pots, de la terre et de l´armoire de culture, dans ce second post nous aborderons, entre autres questions, l’importance du contrôle de la lumière, de l’irrigation et de l’humidité. Commençons!

Choix de la lumière: le type de lumière est essentielle pour le bon développement d’une plante, surtout si nous parlons d’une culture à l’intérieur d´une armoire, où la seule lumière que nos plantes vont recevoir sera celle que nous fournirons.

4479_kit-iluminacion-electronico-sylvania-600w-mixto

En ce sens, nous devons garder à l’esprit que la lumière que les plantes ont besoin dans chaque phase n´est pas toujours la même et nous allons donc sélectionner un type de lumière ou la distance jusqu´aux plantes, en fonction du moment de la croissance de notre plante. Mais nous ne pouvons pas oublier que la lumière est une source de chaleur naturelle et, par conséquent, en fonction de son intensité, va également varier la température de notre armoire de culture. Voilà pourquoi, à ce stade, nous avons aussi besoin d´avoir (si nous ne l´avons toujours pas), un thermomètre .

Revenant à la lumière, il existe différents types d’éclairage, en fonction de la puissance des lampes que vous choisissez, et d’autres produits qui peuvent programmer le temps d’exposition de la lumière. Il y a des lampes ou ampoules qui permettent également de régler la puissance en fonction de la phase de développement de la plante. Bien entendu, plus vous choisissez des appareils automatisés, plus vous aurez à faire face à des prix plus élevés. Dans un premier temps, nous considérons qu’il est préférable de prendre un contrôle manuel, de sorte que vous pouvez le voir, en tout temps, quel type de lumière vos plantes ont besoin, ainsi que le contrôle de la température.

Contrôle de l’air. Tout comme vous, les plantes ont également besoin de respirer et donc, doivent avoir l’air dans l’armoire, bien sûr, l’air ne691_extractor-tubular-RVK-piensaenverde peut être ni pollué ni accro, de sorte qu´ici, il est important de ne pas oublier le système d´intraction et extraction de l’air, qui est généralement l’un des échecs des gens qui commencent. L’erreur la plus commune est généralement d’employer tout simplement un ventilateur, trés “maison”, quelque chose que vous pouvez avoir à la maison et donc pas d’investissement. Cependant, le ventilateur ne fait qu’élargir l’air. Alors que cela est aussi nécessaire, l’air nocif s´élargit sur notre plante, il est donc clair, nous avons donc aussi besoin du système mentionné ci-dessus.

Un système que nous devons choisir sur la base du nombre de plantes que nous cultivons et le type d´armoire que nous avons acheté. Le choix, comme toujours, est vaste et il y en a pour tous les goûts, besoins et budgets.

Contrôle de l’humidité. Dans le précédent post, les graines de marijuana doivent être dans un environnement humide pour éclore, mais que cette humidité ne soit jamais en excès. Cela est une erreur les insérer dans un verre d’eau. Une fois qu’elles ont éclos, les plantes de marijuana ont encore besoin d’humidité. Au début la mesure sera très élevée, mais à mesure qu’elle progresse dans sa croissance, sera diminuer.

5242_humidificador-mini-3

système d´humidification

L’humidité peut être fournie compte tenu de la chaleur et de l’eau de nos plantes, mais ne sera jamais assez si nous sommes en pleine croissance dans un placard à l’intérieur. Par conséquent, il est nécessaire que nous ayons un système d´humidification pour notre culture et, si nécessaire, un système de déshumidification. Et, encore une fois, pour contrôler l’humidité de notre armoire, nous aurons besoin d’un thermomètre ou contrôleur pour nous fournir ces données, car calculer à conjecture, au début est vraiment difficile et ne sera jamais aussi précis qu´avec un contrôleur.

Deshumidificador

système de déshumidification

L’utilisation de ces systèmes est très important si nous en voulons pas que notre plante tombe malade et donc plus susceptible d’attraper des maladies ou des parasites ou même devoir la sacrifier.

Election du système d’irrigation. Le manque ou l’excès, surtout dans la première phase de la croissance de notre plante conduit souvent 2822_kit-riego-xl-piensaenverdeà ces erreurs. Erreurs qui, ne sachant pas les corriger, font que notre plante ait une qualité beaucoup plus faible ou moindre, en plus d’affecter leur croissance et leur développement. Le plus commun est de trop arroser la plante généralement en raison de notre ignorance, mais dans ces cas, ce que nous allons obtenir est que la plante ne peut pas absorber tous les minéraux et les composants inclus dans l’engrais qui contribuent au développement de notre plante. Par conséquent, les systèmes d’irrigation nous aident à contrôler ces situations. Face à une irrigation excessive aussi vous pouvez avoir besoin de quelques accessoires supplémentaires que vous trouverez dans cette section.

Engrais. En ce sens, l’erreur la plus commune est généralement l´excès, à la fois en quantité et trop souvent. Donc, vous feriez mieux de commencer utilisant de l´engrais pour nos plantes dans une proportion pas trop excessive et non toutes les fois que vous arrosez vos plantes. Dans le cas de la quantité, par exemple, vous pouvez prendre 1 ml par litre d’eau et laisser agir pendant deux ou trois jours. Si nous observons, passés ces jours, que nos plantes conservent la couleur verte qui est attendue, alors vous serez dans la bonne mesure, mais si vous observez le bout des feuilles tortillé, la dose est trop basse. Baissez à la moitié et essayez à nouveau. Vous verrez vous-mêmes le montant d’engrais et combien vos plantes ont besoin. Ne pas oublier qu’il est aussi dans les pots dans lesquels les plantes poussent, et donc il ne faut pas inclure l’engrais chaque fois que vous arrosez les plantes.

5304_kit-tierra1

Le séchage du cannabis au stade de la floraison. Ceci est une erreur commune, parce que nous venons d’une phase dans laquelle nous avons dû réduire la dose d’eau et de substrat utilisé pour commencer une nouvelle étape où notre plante a besoin de plus d’eau. Ainsi, pour les producteurs inexpérimentés, il est normal que les plantes sèchent. Pour éviter cela, rappelez-vous que dans cette étape il faut augmenter l´arrosage si vous en voulez pas que vos plantes perdent leur couleur et se fanent, mais bien sûr sans excés. Comme mentionné au paragraphe des engrais, il est préférable de tester progressivement et voir comment la plante réagit à ce qu´elle reçoit.

cannabis-secando

Nous vous souhaitons une heureuse culture prenant compte de ces erreurs et nous vous revoyons dans le prochain post du blog et pendant ce temps, sur notre boutique online www.pevgrow.com et dans nos réseaux sociaux.
Par Noelia Jiménez, Équipe de Piensa En Verde

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Qu’est-ce pevgrow.com
PEV Grow est née en 2009, une entreprise située à Valence, une ville côtière dans l'est de l'Espagne. après 1 an de travail acharné pour donner des conseils sur l'utilisation connue de graines de cannabis. Nous expédions les graines partout dans le monde...