Guide de base sur le cannabis

0 32
[Total : 2    Moyenne : 5/5]

 

Introduction au cannabis - Pevgrow

Introduction au cannabis – Pevgrow

 

Chers Cannalovers…

Merci et bienvenue au laboratoire de John!

Avec ce guide, j’espère vous aider dans tout ce que vous devez savoir pour amener votre culture de cannabis au plus haut niveau, que ce soit en tant qu’utilisateur récréatif ou en tant qu’utilisateur médicinal.

J’ai travaillé à développer ce cours et le cours avancé pendant quelques mois, avec l’aide inestimable de mes collègues PEV Bank Seeds, donc je ne voudrais pas aller de l’avant sans d’abord remercier leurs contributions et idées, Alan Martínez pour ses idées en base à l’écriture sur les blogs demarihuana. es et pevgrow. com Raquel Requena pour sa transmission implacable des préoccupations et des inquiétudes de nos clients, Joserra Cabrejas pour m’avoir transmis le développement du secteur du cannabis sur internet et à ma collègue Amparo Fernández pour élever nos versions en espagnol vers le monde français.

 

 

? Introduction

 

Tout d’abord, avant de commencer votre première culture de marijuana, il est important d’avoir des connaissances de base. Ce guide gratuit n’est qu’une simple introduction, afin que vous puissiez ensuite choisir de devenir un véritable spécialiste ou un professionnel du cannabis, et ce avec les meilleurs critères possibles, en appliquant les connaissances basées sur les dernières avancées scientifiques, soit du point de vue de la biologie végétale, de l’agronomie, de la chimie des extractions et des applications médicales des cannabinoïdes et des terpènes.

Sur d’autres guides publiés sur notre site Web, vous aurez l’occasion d’approfondir vos connaissances sur les ravageurs de la marijuana, ainsi qu’un guide médical sur les dernières avancées en matière de cannabinoïdes, de terpènes et d’autres composés extraits du cannabis, avec des applications possibles dans l’alimentation tels que les super aliments, les cosmétiques, les médicaments à base de plantes médicinales et les ingrédients actifs extraits du cannabis.

Dans ce petit guide, j’essaie de vous faire aimer la plante, non seulement pour sa valeur économique, mais aussi pour sa valeur écologique et spirituelle, en apprenant à apprécier sa nature et ce qui peut contribuer à la cultiver, en sachant ce qu’elle ressent comme partie intégrante d’un environnement naturel.

En ce sens, je vais vous donner des notions de base sur ce qu’est une plante de marijuana et sur ce dont elle a besoin pour pousser correctement.

Bien que ce guide ne soit qu’une introduction à la culture, nous avons préparé une petite liste de génétiques de cannabis afin que vous puissiez choisir correctement les graines de marijuana à cultiver, en tenant compte de vos goûts ou du traitement médical dont vous avez besoin, que vous soyez un utilisateur ludique ou médicinal.

Chez PEV Grow, nous ne laissons personne seul et nous promettons que si vous suivez nos instructions, vous obtiendrez nos résultats … ou même mieux!

Bien que, comme vous savez, chez PEV Bank Seeds, nous nous spécialisons dans la préservation et la production de graines de cannabis, si nous faisons référence à la production de bourgeons secs, nous parlons d´environ 100 jours que vous pouvez obtenir plus de 500 grammes par mètre carré.

Grâce à votre abonnement, vous pouvez être tenu au courant des derniers développements en matière de culture, d’équipement connexe et de génétique de cannabis du marché.

Et vous savez bien! Si vous rencontrez des problèmes, ou si vous avez simplement quelque chose à nous dire ou à partager avec nous, n’hésitez pas à le faire, nous tiendrons compte de toutes les opinions et nos experts sauront répondre à vos doutes.

J’espère que vous vous amuserez avec nous et que vous aurez une “joyeuse” culture…? Pour une médecine universelle…

 

 

⭐ Aspects généraux de la culture du cannabis

 

Aspects généraux de la culture du cannabis

Aspects généraux de la culture du cannabis

 

Le Cannabis Sativa L. est une plante annuelle, ce qui signifie qu’elle germe, grandit, fleurit, se reproduit et meurt la même année. De forme naturelle, ce qui est le cas du chanvre industriel également qui germe au printemps, grandit jusqu’au milieu de l’été et à partir de là commence à bourgeonner, produisant des graines dans le bourgeon pour sa reproduction.

Le cannabis n’est pas une plante racine, ni de feuille, ni une plante fruitière, mais une plante à floraison, de sorte que nous pouvons apprendre à travailler la biodynamie de la culture pour améliorer notre production de fleurs, en tenant compte des cycles lunaires et de leur influence, lors de la germination, le traitement des ravageurs, la préparation d’engrais maison, la taille, la coupe des boutures, la récolte et le curing.

Dans le milieu naturel, quand les graines sont déjà mûres, la plante meurt, les graines tombent et commencent à germer au printemps suivant, restant en période de latence pendant l’hiver, car pour bien germer, les conditions sont: une humidité élevée et des températures supérieures à 18ºC.

 

Pourquoi est-ce important de savoir?

 

Parce qu’il est essentiel de savoir comment bien faire germer les graines que vous acquérez, ainsi que vous devez aussi savoir pourquoi une plante arrête sa croissance et / ou retarde sa floraison

Dans ce guide de base, je vais vous donner les notions pour que vous puissiez commencer à connaître le cycle complet d’une plante et ses conditions pour qu’elle se développe correctement.

 

Le cycle végétatif de la plante de cannabis

 

Les graines de la plante de cannabis ne deviennent pas actives si elles n’ont pas subi une période de latence à basse température pendant quelques mois. C’est la raison pour laquelle les banques de graines conservent les graines dans des récipients sous vide spéciaux, avec des absorbants d’humidité à 5 ° C pendant au moins deux mois.

Une fois que la température augmente et que les graines absorbent suffisamment d’humidité, elles sont prêtes à germer.

Le processus de production de graines est également très important, car si elles absorbent l’humidité pendant l’automne (ou pendant leur production lorsqu’elles se forment dans le bourgeon), il est très probable qu’elles ne germent pas ou que la graine s’ouvre bien, mais que les radicelles finissent par ne plus pousser.

 

Le cycle végétatif de la plante de cannabis

Le cycle végétatif de la plante de cannabis

 

Si la température est idéale pour la germination mais que l’humidité est basse, la graine continuera d’être en période de latence, ce qui est un mécanisme très efficace pour la préservation de l’espèce, de sorte qu’avec cela, la nature nous dit que la graine ne fera que germer dans le cas où les conditions conviennent, afin que les espèces puissent subsister dans les meilleures conditions… …impressionnant!….. pas vrai??

C’est ainsi que la nature nous apprend à reconnaître l’arrivée de l’hiver, quand les jours commencent à raccourcir après le solstice d’été; au milieu de l’été, la plante commence à “prendre conscience” qu’elle reçoit moins d’heures de lumière. C’est le signal que la nature nous indique pour commencer sa floraison et donc son processus de reproduction.

A partir de ce moment, la plante commence à développer des bourgeons qui seront plus tard prêts à recevoir le pollen des mâles, à être fertilisés et à produire des graines.

En général, le cannabis prend environ six mois pour être prêt à être récolté, ce qui est presque inamovible pour le chanvre industriel (ou le cannabis produisant le CBD), qui a deux récoltes par an.

Dans le cas de la plante de cannabis qui produit du THC (marijuana) nous pouvons dire qu’elle pousse très mal en hiver, de sorte que les cultures en plein air sont adaptées pour donner une récolte par an, mais dans nos cultures intérieures nous pouvons, nous mêmes, reproduire les conditions dans lesquelles la plante de cannabis se développe plus vite et produit davantage! …. vous pourrez effectuer entre 4 et 6 récoltes par an!!!!!!! C’est pas génial??

 

 

⛳ Comment distinguer un mâle d’une femelle?

 

Le Cannabis Sativa L. en tant que Chémotype producteur de THC, est dioïque, c’est-à-dire que pour leur reproduction, il existe des plantes qui ne produisent que des fleurs mâles (staminifères) et des plantes qui produisent uniquement des fleurs femelles (pistilifères). La plante mâle pollinise les femelles, qui font tout le travail pour développer la nouvelle progéniture… Fondamentalement, la même chose que les humains!

En tant que banque de graines, nous sommes très intéressés par les mâles pour la stabilisation et la production de graines, puisque ce sont eux qui contribuent aux gènes dominants pour la production de cannabinoïdes et de terpènes.

Les plantes femelles nous intéressent en tant que produit final (bourgeons) et sont utilisées pour étudier, fumer, extraire leur résine sous forme de haschich, ou pour effectuer des extractions< un peu plus sophistiquées (médicaments et aliments).

 

Bourgeons de cannabis

Bourgeons de cannabis

 

En bref, nous sommes intéressés par les plantes femelles en tant que produit qui n’est PAS pollinisé (c.-à-d. “sans graine”) afin de pouvoir profiter du potentiel que la plante a dans sa biosynthèse de cannabinoïdes et de terpènes. Les mâles ont aussi du THC, du CBD et des terpènes, mais en concentrations beaucoup plus faibles.

Ce sont les plantes femelles qui contiennent de grandes quantités de THC (marijuana) et/ou CBD (cañamo) et sont responsables de la production de bourgeons chargés de glandes résineux, qui sont renforcés si la culture a été cultivée sans pollinisation, comme mentionné ci-dessus, “sans graine”.…et c’est exactement ce que nous souhaitons, non??

Il est très commun (relativement) de nous retrouver avec une plante hermaphrodite (monoïque) de marijuana, ce qui signifie qu’elle génère à la fois des fleurs mâles et femelles, de sorte qu’elle peut se fertiliser elle-même. C’est presque toujours le cas avec le chanvre pour la production de fibres et du CBD, car il est monoïque, et il se produit également avec des plants de marijuana dioïque qui ont subi un certain stress pendant la culture, comme le stress hydrique (manque d’irrigation ou excès de fertilisation) le stress lumineux (changements soudains de la photopériode dans une culture intérieure) ou le stress environnemental (augmentation soudaine de la température, par exemple dans en été).

Si vous pouvez contrôler les bonnes conditions pour le développement de vos plantes, vous avez presque tout bien fait!

 

 

✨ Les chémotypes du Cannabis: Marijuana (THC) et Chanvre (CBD).

 

Le cannabis est une plante de richesse absolue, utilisée depuis des siècles pour ses propriétés médicinales et ses effets pharmacologiques sur le système nerveux central. En plus, il est comme le porc, tout peut être profité!?

La plante nous donne des fibres pour les textiles, des aliments, médicaments, des biocarburants, des matériaux de construction, est un régénérateur de sol, purificateur d’air…

En tant que référence pharmacologique, le cannabis est représenté par deux principes actifs principaux le THC (Tétrahydrocannabinol) et le CBD (Cannabidiol).

Il en résulte deux génotypes chimiques (chémotypes) nettement différenciés, c’est-à-dire deux génotypes clairement différenciés dans la composition chimique de leur fleur récoltée, les chimio-types générateurs de THC (marijuana) et les chimio-types générateurs de CBD (chanvre).

Bien qu’il existe plusieurs sous-types qui se réfèrent à différents taux de cannabinoïdes, pour l’instant, nous laissons cette idée simple pour le rendre simple et clair.

Les deux chimio-types sont le Cannabis Sativa L. et, dans chacun d’eux, il y a plus de chimio-types différentiables comme je viens de citer, mais ils ne peuvent exprimer leur composition qu’en modifiant les conditions environnementales, c´est ce nous désignons sous le nom d’expression phénotypique, ou phénotype.

 

Plante de cannabis

Plante de cannabis

 

En général, l’environnement est aussi important que les gènes de la plante

Les variétés productrices de THC sont la génétique psychoactive, ce qui signifie que leur composition chimique donne naissance à une substance active dans le cerveau, mais modifie également la conscience, en fait, du point de vue juridique et pharmacologique, le THC est un psychotrope. Sans parler du reste des substances qui modifient l’activité du THC. Mais détendez-vous, du calme!

Ce que je veux pour l’instant, c’est que vous compreniez la valeur de la graine et son environnement de croissance, que vous devez contrôler!

J’aimerais aussi que vous appreniez à sélectionner vos graines en les triant par effets et saveurs. Je dis cela parce qu’il y a des gens qui ont besoin de leur médicament pour avoir l’effet désiré, en minimisant les effets indésirables….. et vous savez… chaque personne est un monde. J’ai aussi besoin que vous compreniez que la même génétique, cultivée de la même manière, et avec “la même composition” n’a pas à produire le même effet sur tous.

Le THC est actif parce que c’est la “clé” (ou l’une des nombreuses clés) qui s’insère dans une “serrure” biologique appelée récepteur cannabinoïde, (récepteurs CB1 et CB2) présents dans les cellules animales.

Le mécanisme est très simple, de sorte que le THC “voyage” à travers la circulation sanguine, et quand il atteint un récepteur situé à la surface d’une cellule (lock), il entre et “s’ouvre”, en déclenchant une série de réponses biologiques, l’une d’entre elles: l’appétit pour la nourriture sucrée.

 

Plantes de marijuana

Plantes de marijuana

 

Le THC essaie généralement d’imiter une des plus belles et sympathiques molécules que les animaux produisent naturellement: La l´Anandamide (bien qu’il y ait plus d’endocannabinoïdes dans le corps).

L´anandamide est un terme sanscrit (langue d’origine indienne) qui signifie bonheur. Tout commence avec l’origine de la marijuana, et ses usages pharmacologiques déjà utilisés en Inde depuis l’antiquité. C’est pourquoi les Anglais l’ont redécouvert à l’époque victorienne, l’appelant chanvre indien.

Saviez-vous que la royauté britannique a été traitée avec du cannabis médicinal?

L’anandamide est très important dans le cerveau et d’autres tissus, et fait partie de ce que l’on appelle le Système endocannabinoïde (SE), qui est le système cannabinoïde largement étendu dans le règne animal, c’est-à-dire que votre corps synthétise continuellement des cannabinoïdes sans le savoir….
…impresionant, n’est-ce pas??

En résumé, l’anandamide et les autres endocannabinoïdes (dont je parle dans le guide médical) sont impliqués dans des processus aussi importants comme la mémoire et la formation de la souvenirs, les processus liés à l’apprentissage et au contrôle des compétences motrices.

Ce pourrait être l’une des raisons pour lesquelles vous obtenez des idées brillantes lorsque vous avez fumé!

Les cannabinoïdes jouent également un rôle important dans les processus de dépression, de perception de la douleur, de fertilité, de contrôle de l’appétit. Beaucoup de ces mécanismes sont inconnus et font actuellement l’objet de recherche.

Le CBD ou le cannabidiol est une molécule également active dans le cerveau, mais elle n’est PAS psychoactive, car elle ne modifie pas les états de conscience et n’est donc pas considérée comme psychotrope.

La plante de cannabis contient également du CBD, bien qu’elle dépasse rarement 1%, contrairement à ce qui se passe avec la plante de chanvre.

Le CBD agit de manière pharmacologique par des mécanismes autres que le THC, en fait, il ne le fait pas par les mêmes récepteurs que le THC, de sorte qu’il influence les effets de celui-ci, amortit l’effet psycho-actif et augmente son effet médical dans le cerveau. Ce mécanisme pharmacologique de l’activité articulaire s’appelle «effet entourage» et sert aux cannabinoïdes mais prend de plus en plus compte de l’effet des terpènes.

En résumé, les variétés de marijuana avec des concentrations élevées de CBD, ou des variétés spéciales développées pour produire des rapports spéciaux THC: CBD, sont les plus appropriées pour les utilisateurs médicinaux. La concentration plus élevée de CBD en proportion de la teneur en THC, un effet psycho-actif plus faible et un potentiel médical plus important.

D’autres cannabinoïdes très intéressants à considérer dans les variétés de cannabis, la plupart d’entre eux actuellement à l’étude sont: CBN, CBC, CBV, THCV, CBDV, CBCV, CBG, CBGN….bien qu’il en existe beaucoup d’autres dérivés de ceux-ci.

 

 

? Différents génotypes de marijuana: Indica, Sativa et Rudelaris.

 

Les génotypes du cannabis peuvent être classés en trois groupes selon leur valeur physiognomique et agronomique: Cannabis Sativa Indica, Cannabis Sativa Sativa et Cannabis Sativa Rudelaris.

 

Cannabis Sativa Indica

 

Originaire d’Inde, du Pakistan et d’Afghanistan, c’est une plante de taille moyenne avec de grandes feuilles de pétioles larges et de couleur vert foncé.

Sa floraison est courte, de 55 a 75 jours. Elles ont des effets relaxants en raison de la teneur plus élevée en CBD et des terpènes caractéristiques.

 

Cannabis Sativa Sativa

 

Bien qu’une origine asiatique commune ait été démontrée, elle est génétiquement adaptée aux climats tropicaux avec un indice de rayonnement ultraviolet plus élevé et des photopériodes plus longues. C’est pourquoi ses feuilles sont plus petites avec des pétioles plus étroites et un niveau de chlorophylle inférieur (un vert moins intense) que les génétiques indicas.

Ces plantes sont très hautes, avec des temps de floraison très longs (jusqu’ à 100 jours), et avec une teneur en THC très élevée, sont peu productives (poids des bourgeons secs) mais les plus psychoactives. Elles ont des effets énergétiques, elles n’ont pratiquement pas de CBD et leur saveur est citronnée et acidulée (plus de monoterpènes).

 

Cannabis Sativa Rudelaris

 

Variété steppique très commune d’Asie centrale. Petites plantes avec peu d’intérêt pour la production de fibres ou de résine, mais avec une caractéristique très importante: sa floraison n’est pas induite par le changement de photopériode. Ceci est dû à son évolution dans les climats froids et à son adaptation aux photopériodes avec un faible ensoleillement et des indices de rayonnement solaire presque insignifiants.

La plupart des graines de cannabis que vous trouverez sur le marché sont des hybrides entre les deux premiers sous-types, ou entre les trois si nous parlons d’une variété autofloraison. Au cours des 30 dernières années, les banques de graines ont réussi à stabiliser les variétés hybrides en sélectionnant et en croisant des plantes à caractères génétiques spéciaux au fil du temps (par exemple, des bourgeons durs et lourds d’une variété Indica combinés à une variété sativa à plus haut niveau de THC).

Il en va de même pour modifier les arômes, les saveurs, la vigueur hybride etc…

Il est recommandé aux débutants de commencer par des variétés simples et très résistantes aux ravageurs avec des rendements très élevés, comme la Skunk, certaines variétés blanches (White Widow) ou Haze.

 

Les génotypes du cannabis peuvent être classés en trois groupes selon leur valeur physiognomique et agronomique:

Les génotypes du cannabis peuvent être classés en trois groupes selon leur valeur physiognomique et agronomique:

 

 

☕ Graines de cannabis: régulières, féminisées et autofloraison.

 

Une plante se développe toujours à partir de graines (parfois à partir de boutures, mais à un moment donné elle a été séparée de la graine).

Pour déterminer quel genre de génétique de marijuana vous voulez cultiver, la première chose que vous devez savoir est quels types de graines vous pouvez introduire dans votre culture.

Vous avez trois possibilités:

 

Graines de cannabis Régulières

 

Avec l’achat de graines régulières, vous achetez à la fois des plantes mâles et femelles statistiquement à 50%.

Vous devrez donc vous assurer d’éliminer les mâles (sexés) quand ils commenceront à montrer leur sexualitè (la pré-fleur). Si vous ne le faites pas, les mâles développeront du pollen qui se répandra dans l’espace de croissance, les femelles seront pollinisées et donc vos bourgeons seront remplis de graines (qui, soit dit en passant, seront aussi des graines régulières).

Il y a des experts qui disent qu’une graine régulière garde sa véritable essence génétique de marijuana, et donc sa saveur et ses effets originaux. Je crois que l’originalité d’une génétique est perdue lorsqu’elle se croise avec une autre variété qui n’est pas elle-même, qu’elle soit stable ou non, quel que soit le processus de réversion pollinique, car cela n’affecte que les chromosomes qui définissent le sexe. Nous en discutons largement dans le guide avancé.

 

Graines de cannabis Féminisées

 

Ces graines ne vous donneront que des plantes femelles dans 99% de probabilités ce qui signifie que ces graines seront exclusivement des plantes femelles. Bien que ces plantes se soient également révélées plus sensibles à l’hermaphrodisme provoqué par certains types de stress.

En tant que banque de graines, PEV Bank Seeds se spécialise dans le développement et la production de graines féminisées, stabilisant la génétique par l’utilisation de STS.

Nous constatons qu’il n’y a pas de différences entre une variété régulière et la même génétique reproduite sous forme féminisée. Cependant, nous ne pouvons pas en dire autant des plantes autofloraison.

 

Graines de cannabis Autofloraison

 

Introduisent le caractère Rudelaris le plus important, c’est-à-dire des variétés qui ne dépendent pas de la photopériode. Cette amélioration agronomique permet de gagner du temps aux cultivateurs de cannabis, puisque la période de croissance est raccourcie (la plante commence à fleurir “quand bon lui semble”). Ceci, dans les intérieurs, signifie parfois obtenir de petites plantes, quelque chose de mauvais du point de vue du rendement, et bien, si nous cherchons une récolte discrète; dans les extérieurs, cela signifie avoir un plus grand nombre de récoltes par an.

 

 

? Récolte de la culture en extérieur et en intérieur.

 

Comme nous l’avons mentionné plus haut, la plante de marijuana développe sa période végétative jusqu’à ce qu’elle remarque le changement de photopériode et que le nombre d’heures de soleil commence à diminuer.

La plante sera donc prête à être récoltée dès la mi-septembre. Nous saurons qu’elle est prête lorsque environ la moitié des pistils seront bruns.

Une autre façon de le percevoir est par un microscope de mille grossissements, quand une grande partie des trichomes deviennent opalescents.

Dans les cultures d’intérieur, nous devons installer des lampes LED de faible puissance ou les typiques lampes HPS à haute intensité, de sorte que nous puissions manipuler la quantité de lumière fournie (intensité), son spectre (si elle est bleue pour la croissance, rouge pour la floraison, ou mélangée, pour les deux phases végétatives).

C’est ainsi que nous pouvons dire à la plante de commencer à fleurir, en réduisant les heures de lumière (à 12 heures de lumière et 12 heures d’obscurité), et en lui communiquant l’arrivée de l’automne (spectre rouge de la lampe).

C’est très simple. Pendant la phase de croissance pour les graines féminisées, il est conseillé de conserver une photopériode fixe de 18 heures de lumière et 6 heures d’obscurité, pendant 4 semaines; une fois ces 4 semaines écoulées, nous passons à une photopériode de 12/12 h jusqu’à la fin de la floraison.

Cultiver un hybride de cannabis de qualité à partir de graines peut prendre trois mois. Nous vous conseillons donc, dans le cas où vous disposez d’une chambre avec suffisamment d’espace, de commencer comme une chambre de croissance, pour les plantules et les plantes en croissance, dans le but de récolter continuellement, atteignant jusqu’ à 6 récoltes par an. Pendant que la floraison est en cours, vous pouvez commencer la germination de la prochaine récolte.

Nous utilisons ces pièces pour l’entretien des plantes mères!… intéressant, pas vrai??

 

 

? Cultiver le cannabis “sans graine”

 

Il y a trois façons fondamentales de cultiver des plantes femelles “sinsemilla”:

  • A partir de graines régulières: Éliminer les plantes mâles au moment du sexage.
  • Acheter ou préparer les boutures soi-même: L’avantage des clones est que vous évitez la germination, et ils sont aussi une copie exacte de la plante d’origine. L’inconvénient est que si la plante n’est pas de qualité les boutures non plus, et en outre beaucoup ne sont pas fiables, parce que s’ils ont une certaine peste vous finirez par tout contagier.

    Ce peut être une bonne idée d’obtenir vos propres boutures à partir d’une plante que vous choisissez, c’est quelque chose que vous verrez exposé dans notre guide avancé sur le cannabis.

  • Partant de graines féminisées: Quelque chose de très conseillé, à condition qu´elles proviennent d’une banque de graines fiable. Recherchez des banques de graines qui publient les certificats d’analyse de leurs variétés par un laboratoire spécialisé dans les cannabinoïdes et les terpènes.

    En ce sens, nos amis Iñaki et Ángel de Fundación Canna sont d’excellents professionnels, et ils analysent les échantillons de Cannabis avec la plus grande exactitude et précision, beaucoup de banques de graines travaillent avec eux.

 

Plante de cannabis bourgeonnée.

Plante de cannabis bourgeonnée.

 

 

✅ Conclusion

 

Maintenant que vous connaissez les bases, il est temps de commencer à l’appliquer et d’obtenir vos graines de marijuana et tout le matériel pour commencer.

Notre service technique est à votre disposition en tout temps…. et n’oubliez pas… si vous voulez aller plus loin, n’hésitez pas à acheter notre Guide Avancé du Cannabis à un excellent prix.

Nous espérons également que vous profiterez es réductions et des promos sur notre boutique pevgrow.com.

Santé et bonne fumée??

John G. “White” , Equipe technique de PEV Grow.

 

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Qu’est-ce pevgrow.com
PEV Grow est née en 2009, une entreprise située à Valence, une ville côtière dans l'est de l'Espagne. après 1 an de travail acharné pour donner des conseils sur l'utilisation connue de graines de cannabis. Nous expédions les graines partout dans le monde...