Le Cannabis en Argentine

0 80
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La législation dans ce pays est assez stricte et distingue aussi entre trois infractions: possession, trafic et contrebande. Et toutes inclues des peines de prison, ce qui n’empêche pas que, pendant de nombreuses années il existe un grand mouvement dans la rue en faveur de la légalisation du cannabis.

La législation argentine, en ce qui concerne les drogues est en vigueur depuis 1989 avec trois concepts pénaux:

Le Cannabis en Argentine

Le Cannabis en Argentine

– D´un côté la possession de drogue, si les autorités ont confisqué le cannabis à une personne, ou tout autre type de drogue, la loi va le punir d’un emprisonnement allant de 1 à 6 ans. Bien que, s´il est constaté que les drogues sont pour un usage personnel, la peine sera moins restrictive, mais l’accusé passera également du temps en prison, dans ce cas, la durée de la détention varie de 1 mois à 2 ans de prison.

– Le deuxième concept pénale prévu dans la législation Argentine est le trafic de drogue (ou de commerce avec ces substances) dans ce cas est passible d’emprisonnement de 4 á 15 ans. Si l’on constate que le trafic a été de temps en temps, gratuit, à condition qu’il soit déclaré sans équivoque pour un usage personnel du destinataire, il sera de 6 mois à 3 ans.

– Troisièmement, il y a le trafic de drogue (importation, exportation et dissimulation au contrôle de la douane): est passible d’une peine d’emprisonnement de 4 ans et demi à 16 ans. S’il est prouvé sans équivoque que c´est pour un usage personnel, la peine est de 3 à 12 ans.

Nous devons aussi ajouter que, en plus de ces peines privatives de liberté, il y a des amendes de 60 euros pour possession de drogue, et même de 60 à 5.000 euros pour trafic de drogue de cannabis.

 

Les Argentins veulent la légalisation

Depuis quelques années, il se tient à Buenos Aires, une manifestation en faveur de la légalisation du cannabis, qui fait partie du Global Marijuana March (Marche qui a lieu simultanément dans plus de 849 villes du monde entier, à partir de 1999, qui a lieu le premier samedi de mai). Dans cette démonstration, des milliers de personnes (comptabilisées environ 100.000 chaque année) appelant à la légalisation et la réglementation de tous cannabis, pour usage médical et à des fins récréatives ou industrielles.

Dans ce cas, est vendu aussi de la nourriture, élaborée avec du cannabis, des accessoires pour fumer de la marijuana, ou des livres sur cette plante. Cette journée est toujours une fête, la marche pacifique pro- marijuana remplit les rues, et devient une réclamation criant “Pas plus de prisonniers pour cultiver du cannabis”, “Auto-culture maintenant!” Et “liberté Mary”.

Les Argentins veulent la légalisation

Les Argentins veulent la légalisation

Pétitions de la Marche Mondiale du cannabis

L’une des principales exigences de cette Marche consiste à rendre la réalité le sloganPas plus de prisonniers pour cultiver, et réglementation du cannabis.” Cette Marche Mondiale a plusieurs points de protestation parmi lesquels:

– En ce qui concerne l’auto-culture: cesser les incursions, arrestations et procédures pénales aux producteurs de cannabis.

– Réglementer les Clubs Sociaux de Cannabis pour l’accès aux graines de cannabis.

– Possession: la cessation des arrestations et poursuites des utilisateurs pour simple possession de substances psychoactives interdites.

– Ils veulent aussi que l’État autorise l’usage médical du cannabis et ses dérivés.

– Il demande également à la promotion de l’état de l’utilisation industrielle de cannabis non-psychoactif et qu’une enquête, également de l’état, sur les utilisations médicinales de cette plante se réalise.

– Il appelle également à une loi d´attention publique, universelle et gratuite des problèmes liés à l’utilisation de substances psychoactives.

Pétitions de la Marche Mondiale du cannabis

Pétitions de la Marche Mondiale du cannabis

Ce que le nouveau président pense?

Le président de l'Argentine, Mauricio Macri nouvellement élu a déclaré qu´il faut observer l'Uruguay

Le président de l’Argentine, Mauricio Macri nouvellement élu a déclaré qu´il faut observer l’Uruguay

Il ne faut pas oublier également que l’Argentine est proche de l’Uruguay, où le cannabis a été récemment légalisé et où l’État a pris le rôle principal dans la production et la distribution de la drogue.

Le président de l’Argentine, Mauricio Macri nouvellement élu a déclaré qu`il faut observer l´Uruguay pour voir les conséquences de la réglementation, la production et la vente de marijuana. Macri a déclaré que la politique a été réalisée jusqu’à présent en ce qui concerne le cannabis, n´a pas été couronné de succès et qu´il est nécessaire de surveiller l´évolution des nouvelles lois adoptées en Uruguay au cas où ils pourraient servir de modèle pour le pays Argentine.

Des artistes argentins pro-marijuana

Il y a de nombreux Argentins célèbres qui soutiennent la légalisation du cannabis, le musicien Andrés Calamaro, l’acteur Federico Bal et de nombreuses autres personnalités publiques. Andres Calamaro se voyait l’année dernière dans un tribunal de la ville de Cordoba en Argentine avec une plainte contre lui pour incitation présumée à la marijuana. La plainte a été déposée par un législateur et un procureur après avoir dit dans un concert “Belle soirée pour fumer un joint.” Les plaignants ont fait valoir que l’attitude du musicien pourrait violer le droit national de la drogue qui condamne jusqu’à 6 ans de prison pour diffuser publiquement l’usage de drogues, ou suggérer à d´autre personne à consommer. Mais un juge a finalement determiné que le chanteur n’a pas dépassé les limites de la liberté d’expression en prononçant cette phrase.

Andres Calamaro soutient la légalisation du cannabis

Andres Calamaro soutient la légalisation du cannabis

Un autre musicien Leo García, a également défendu l’utilisation et la légalisation de la marijuana. Il y a quelques mois, lui et son groupe ont été arrêtés pour transporter de la marijuana dans sa voiture, il s´agissait d´une petite quantité et sa destination était la propre consommation, pour lui et ses musiciens.

L´acteur argentin Federico Bal est également en faveur de la légalisation du cannabis. il y a encore quelques semaines, Bal a posté une photo sur Twitter à l’âge de 10 ans et dans lequel il apparaît avec ses parents vêtu d’une chemise avec un dessin d’un rastafari sous deux palmiers sous forme de cannabis et avec les mots «To Legal».

L'acteur Federico Bal en faveur de la légalisation de la marijuana.

L’acteur Federico Bal en faveur de la légalisation de la marijuana.

La fille de l’acteur Ricardo Darin, Clara Darin, a déclaré l’année dernière qu´elle a fumé son premier joint avec sa famille, plus particulièrement, avec sa mère et son frère.

La fille de l'acteur Ricardo Darin, Clara Darin a déclaré avoir fumé de la marijuana.

La fille de l’acteur Ricardo Darin, Clara Darin a déclaré avoir fumé de la marijuana.

Enfin, l’auteur argentine Maitena, affirme être consommateur régulier de cannabis et assure qu’elle a une fonction médicinale; et qu’elle n’a jamais eu de problèmes avec la drogue et pourtant elle en a eu avec l’alcool.

Par Noelia Jimenez, équipe Piensa en Verde

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Qu’est-ce pevgrow.com
PEV Grow est née en 2009, une entreprise située à Valence, une ville côtière dans l'est de l'Espagne. après 1 an de travail acharné pour donner des conseils sur l'utilisation connue de graines de cannabis. Nous expédions les graines partout dans le monde...