Calcul du flux d’air dans la culture indoor, extraction et intraction

560
SHARES
Temps de lecture 6 minutes
Imagen de una planta de marihuana con una cara satisfecha entre un sistema de extracción y otro de intracción
Image d’un plant de marijuana avec un visage satisfait entre un système d’extraction et un système d’intraction.

 

Les cultures de cannabis en intérieur nécessitent une planification et une gestion minutieuses pour assurer un environnement optimal pour une croissance saine des plantes. Les aspects fondamentaux incluent l’extraction, l’intraction et la ventilation, qui jouent un rôle crucial dans le contrôle de l’air, de la température et de l’humidité. Dans cet article, nous expliquerons ces concepts en détail, en expliquant comment l’extraction est calculée et comment à partir de ces données on peut déterminer l’intraction suffisante pour garantir une culture réussie. Si vous avez besoin de savoir comment assembler un kit de culture d’intérieur dans un placard regardez cet autre article, ainsi vous résoudrez sûrement vos doutes.

 

 

⭐ Calculer l’extraction d’air en indoor

 

 

L’extraction fait référence à l’élimination de l’air vicié et chaud, ainsi qu’ au renouvellement de l’air dans l’espace de culture. Ceci est essentiel pour maintenir une circulation d’air adéquate, contrôler la température, renouveler la quantité de CO2 et éliminer les odeurs indésirables. Pour calculer l’extraction requise, nous devons tenir compte de plusieurs facteurs clés.

 

 

⛳ Comment calculer l’extraction d’air

 

  • Taille de l’espace de culture: Le volume de la zone de culture influencera la quantité d’air qui doit être extraite pour maintenir des conditions optimales. L’idéal est de multiplier les mètres cubes de l’espace de culture par 60. Pourquoi par 60 ? Car la puissance des extracteurs est indiquée en mètres cubes par heure (M3/h) et les heures ont 60 minutes. Pendant le cycle d’arrêt, il peut suffire de multiplier les mètres cubes par 30, mais si vous voulez vous assurer, il vaut mieux multiplier par 60 pour tout le cycle.
  • Puissance de l’extracteur: La capacité de l’extracteur est mesurée en mètres cubes par heure (m³/h) et doit être choisie en fonction de la taille de l’espace et de la quantité de plantes cultivées. Il est recommandé que l’extracteur soit capable d’extraire la totalité de l’air de l’espace en 3 à 5 minutes.
  • Coefficient d’extraction: Il est important de prendre en compte la résistance au flux d’air due à des éléments tels que les conduits, les filtres et les coudes. Ces facteurs réduisent l’efficacité de l’extraction et doivent être pris en compte lors du calcul de la capacité de l’extracteur.

 

 

 

 
Graines USA
Télécharger gratuitement Dictionnaire du Cannabis
Insérez une adresse e-mail correcte
Vous devez accepter la politique de confidentialité
SITE OF SHOPS ONLINE S.R.L avec CIF : B98262777 et adresse pour les notifications à C/ VEREDA MAS DE TOUS Nº 22 LOCAL C, 46185 LA POBLA DE VALLBONA, VALENCIA, Téléphone : 961658271 Email : customer(arroba)pevgrow.com. Au nom de la société de conseil, nous traitons les informations que vous fournissez afin de rendre le service demandé et d'effectuer la facturation de celui-ci. Les données fournies seront conservées aussi longtemps que la relation commerciale sera maintenue ou pendant les années nécessaires pour se conformer aux obligations légales. Les données ne seront pas transmises à des tiers, sauf en cas d'obligation légale. Vous avez le droit d'obtenir la confirmation que SITE OF SHOPS ONLINE S.R.L. traite vos données personnelles et, par conséquent, vous avez le droit d'accéder à vos données personnelles, de rectifier les données inexactes ou de demander leur suppression lorsque les données ne sont plus nécessaires.
 

✨ Intraction – Comment le calculer ?

 

L’intraction consiste en l’entrée d’air frais et propre dans la culture pour assurer une oxygénation adéquate et les niveaux de dioxyde de carbone (CO2) nécessaires à la photosynthèse. Pour calculer l’intraction, il faut tenir compte des aspects suivants:

 

  • Taille de l’espace de culture : comme pour le calcul de l’extraction, la taille de l’espace de culture est essentielle pour déterminer la quantité d’air frais nécessaire.
  • Rapport entre l’extraction et l’intraction : il est recommandé que l’intraction représente environ 80 à 90 % de l’extraction totale. Cela permet d’assurer un équilibre entre l’extraction et l’intraction, d’éviter les fluctuations de pression et d’assurer un fonctionnement efficace du système de ventilation.
  • Puissance du ventilateur d’aspiration : Le ventilateur d’intraction doit être suffisamment puissant pour introduire la quantité d’air frais requise dans la culture. Il est recommandé que sa capacité corresponde à l’extraction calculée.

 

 

➕ Calculs de ventilation

 

En plus de l’extraction et de l’intraction, la ventilation générale est essentielle pour maintenir un environnement optimal dans la culture de cannabis en intérieur. La ventilation aide à répartir uniformément l’air frais et contrôler la température et l’humidité. Certaines choses à considérer incluent:

 

  • Ventilateurs de circulation: Ces ventilateurs sont utilisés pour déplacer l’air dans l’espace de culture et assurer une distribution uniforme. Ils sont placés stratégiquement pour éviter les points de stagnation et favoriser une croissance uniforme des plantes. Dans les tentes de culture, les ventilateurs à pince peuvent être fixés aux barres métalliques verticales qui forment la structure de la tente. Dans les chambres de culture, les ventilateurs muraux ou même les ventilateurs de sol sont plus courants.
  • Régulateurs de température et d’humidité: L’utilisation de régulateurs automatiques peut aider à maintenir des niveaux de température et d’humidité optimaux dans la culture. Ces dispositifs ajustent la puissance ou la mise en marche et l’arrêt des ventilateurs en fonction des conditions prédéfinies, garantissant ainsi un environnement constant et favorable au développement des plantes. Il existe des contrôleurs simples ou des unités de contrôle intégrées très complètes qui, en plus de la ventilation, peuvent réguler d’autres appareils dans la culture.
  • Air Sock: Air Sock est une sorte de manchon qui est relié à l’intraction pour permettre une meilleure répartition de l’air qui pénètre dans la culture. Disons qu’il agit un peu comme un ventilateur, puisqu’il souffle de l’air sur toute la longueur du tube qu’il contient. C’est un bon investissement car il facilite une grande répartition de l’air et améliore la recirculation.

 

 

 

🚀 Autres facteurs à considérer

 

Certains facteurs peuvent modifier les besoins en ventilation des cultures de cannabis d’intérieur, comme la quantité de CO2 reçue par les plantes ou le stade de la culture. Il est important de garder ces facteurs à l’esprit afin de toujours essayer d’ajuster les meilleurs réglages.

CO2 et ventilation en culture indoor

Lorsqu’il s’agit de calculer l’extraction d’air ou de concevoir un système de ventilation efficace pour une culture de cannabis en intérieur, il est crucial de prendre en compte le facteur dioxyde de carbone. Le CO2 joue un rôle fondamental dans la croissance et le développement des plantes, puisqu’il est un composant essentiel de la photosynthèse. Cependant, il est important de prendre en compte son influence sur la température du milieu de culture.

Lorsque la concentration de CO2 atteint 1500 parties par million (PPM), les plantes peuvent mieux assimiler la chaleur. En fait, il n’est pas mauvais pour elles d’avoir une température plus élevée que la normale, car cela les oblige à ouvrir davantage les stomates des feuilles, ce qui leur permet d’assimiler une plus grande quantité de CO2. Dans ce cas, la minuterie qui règle l’extraction est réglée pour fonctionner un quart d’heure toutes les heures, ou une demi-heure toutes les heures, afin que le CO2 soit maintenu plus longtemps et que la chaleur ne s’accumule pas trop. La température peut atteindre 30ºC, voire 32ºC

.

 

 

Les phases de culture et leur importance dans la ventilation de la culture en intérieur

La température et l’humidité sont des facteurs critiques à prendre en compte lors de la culture de cannabis en intérieur, car elles peuvent avoir un impact significatif sur la croissance et le développement des plantes, et ces paramètres peuvent également être ajustés par la ventilation. Il est important de comprendre que les paramètres recommandés varient selon la phase de la culture, puisque chaque étape nécessite des conditions spécifiques pour les meilleurs résultats. Les différences de température et d’humidité recommandées pour chaque phase de la culture sont détaillées ci-dessous.

 

  • Germination: Au cours de cette première étape, il est crucial de fournir un environnement chaud et humide pour favoriser une germination réussie des graines. Il est recommandé de maintenir la température entre 24°C et 28°C, tandis que l’humidité relative doit être d’environ 70-80%. Ces conditions optimales favorisent une germination plus rapide et un taux de réussite plus élevé dans l’émergence de semis sains.
  • Croissance: En phase de croissance végétative, les plantes développent leur structure et leur feuillage. Au cours de cette étape, un environnement légèrement plus frais avec une humidité plus élevée est recherché pour favoriser une croissance vigoureuse. La température recommandée est comprise entre 20°C et 26°C, et l’humidité relative est maintenue entre 50% et 70%. Ces conditions permettent une croissance robuste des plantes et une plus grande efficacité dans la photosynthèse.
  • Floraison: Pendant la phase de floraison, les plantes commencent à produire des bourgeons et différentes conditions sont nécessaires pour favoriser un développement optimal. La température recommandée pendant la floraison est légèrement plus fraîche, de l’ordre de 18°C ​​à 24°C. De plus, l’humidité relative doit être réduite pour éviter des problèmes tels que la moisissure et améliorer la qualité des bourgeons. Il est recommandé de maintenir l’humidité entre 40% et 50%. Ces conditions aident à éviter les problèmes fongiques et favorisent la formation de bourgeons denses et résineux.
  • Maturation: Lors de la phase finale de maturation, il est indispensable de réduire davantage l’humidité pour éviter le développement de moisissures et améliorer la qualité des bourgeons. Il est recommandé de maintenir l’humidité relative en dessous de 40 %, de préférence entre 30 % et 40 %. La température pendant cette étape peut être légèrement plus fraîche, de l’ordre de 16°C à 22°C. Ces conditions aident les têtes à mûrir correctement, développant la saveur, l’arôme et les effets souhaités.

 

Température et humidité recommandées pour chaque phase de culture
Température et humidité recommandées pour chaque phase de culture

 

🔥 Conclusion

 

L’extraction, l’intraction et la ventilation sont des éléments clés dans la culture de cannabis en intérieur. Le calcul de l’extraction et de l’intraction appropriées est essentiel pour maintenir un environnement équilibré et fournir aux plantes des conditions optimales pour une croissance saine. De plus, une bonne ventilation générale aide à contrôler la température et l’humidité dans la culture. N’oubliez pas que chaque culture peut avoir des exigences spécifiques, il est donc important de rechercher et d’adapter ces concepts à vos besoins particuliers.

Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 4]
Vous avez aimé l'article, partagez-le sur les réseaux sociaux!
Fran Quesada Moya
Fran Quesada Moya
Rédacteur de Pevgrow, activiste et fanatique du cannabis dans tous ses domaines, en particulier la sélection et le développement de nouvelles variétés.
Voir plus de posts
Participez à la discussion

Leave a Comment