Comme rouler un joint

Temps de lecture 4 minutes

 

Main tenant un joint allumé.
Main tenant un joint allumé.

 

Bien qu’il existe de nombreuses façons de consommer du cannabis, le joint est la forme la plus répandue de fumer notre plante bien-aimée. Il existe de nombreux types différents, le standard, “moustache”,  “tulipe”, les géants, avec des sorties diverses, blunts, et même avec papier or. Dans ce post, nous allons nous concentrer sur l’apprentissage de la fabrication d’un joint normal, de la manière la plus rapide et la plus pratique.

 

 

▶ Qu’est-ce qu’il faut pour rouler un joint de weed normal ?

 

 

  1. Une tête de cannabis sèche (un demi-gramme pour un papier normal et 1 gramme pour un papier long)
  2. Papier à rouler (aussi fin et naturel que possible)
  3. Buse ou filtre en carton (Si vous réutilisez le carton, vérifiez qu’il ne contient pas de colorants)
  4. Grinder (Pas strictement nécessaire, mais ça aide beaucoup)

 

image de tout ce dont vous avez besoin pour construire un joint*.
image de tout ce dont vous avez besoin pour construire un joint*.

 

 

Achatez Amnesia Lemon Auto Pev Graines

Achatez AK47 Auto Pev Graines

🎯 Préparation des composants nécessaires à la réalisation d’un joint

 

 

1 Le bourgeon que nous allons fumer doit être le plus propre de tiges et de feuilles avant de le mettre au moulin, car contribuent au mauvais goût et ils ne sont pas sains.

Image d'un bourgeon propre de tiges*
Image d’un bourgeon propre de tiges*

 

2 Retirez un morceau de papier du livret et laissez-le avec la face à colle vers le haut, pour qu’il soit préparé après le broyage de la weed.

3 Si nous utilisons un embout en carton, nous devons le préparer avant de commencer à rouler le joint, c’est facile, il suffit de former un petit tube avec.

 

 

 

⛳ Comment rouler un joint pas à pas

 

 

1 Coupez le cannabis. Tout ce que vous avez à faire est d’insérer les tiges propres dans le grinder, le fermer, tourner les deux parties, l’ouvrir et évacuer le cannabis moulu. Si vous avez des doutes, vous pouvez consulter cet article qui parle de comment utiliser un grinder.

 

 

2 Prenez le papier à rouler préparé et placez la weed écrasée sur le dessus, en vous assurant que la partie adhésive est tournée vers le haut.

3 Nous avons bien étalé le cannabis sur tout le papier, en laissant une extrémité propre d’au moins un centimètre, pour y placer l’embout.

 

 

4 Introduire la buse du côté propre, jusqu’à ce qu’elle touche et pousse un peu la weed, et profiter de sa forme cylindrique pour aider à former le tube au joint. Avec l’aide des deux mains, nous prenons d’une main le papier qui tient l’embout et nous tournons vers le haut et vers le bas, tandis qu’avec l’autre main nous imitons le mouvement en donnant une forme cylindrique au joint de l’embout à l’autre extrémité, en soulevant et abaissant le papier.

 

 

5 Une fois que notre joint a la forme désirée, nous procédons à sa fermeture. Pour ce faire, pendant que l’on effectue le mouvement de haut en bas de l’étape 4, il faut appuyer sur la partie de la buse pour que lorsque le papier couvre, il monte sur l’autre partie. Ensuite, petit à petit, tout le papier remonte, mais avant de le fermer complètement, il faut saliver la colle, de sorte qu’à la fin du roulage, elle soit collée.

 

 

6 Il ne reste plus qu’à presser le joint, car nous pouvons utiliser un cigare, un crayon, une clé ou tout autre dispositif avec lequel nous pouvons presser l’herbe sur le côté qui a été ouvert.

 

 

 

Achatez CBD-OIL ARAE

Achatez C99 CBD Pev Graines

⭐ Détails à prendre en compte pour apprendre à faire un bon joint

 

 

  1. Le cannabis doit être sec et durci. Lorsque la weed est humide, le joint s’éteint ou ne tire pas correctement.
  2. Le broyage de la weed est meilleur s’il est fin et homogène, sinon le joint sera consommé plus rapidement dans les zones où le cannabis est plus fin.
  3. La pression est la clé, si nous appuyons trop, nous perdons le coup, quand on ne peut pas bien faire circuler la fumée par l’intérieur du joint celui-ci ne lance pas bien, même peut être éteint. D’autre part, si la pression n’est pas suffisante, il brûle de façon inégale, il faut donc presser de façon consistante mais sans excès. Le secret est dans la pratique, personne ne naît en sachant.

 

 

 

✅ Conclusion

 

 

Rouler un joint de cannabis est une activité simple lorsque vous avez un peu d’expérience. Au début ça coûte un peu, il est normal que les premiers ne lancent pas bien, soient consommés de façon inégale, ou même que l’embout sorte pendant une bouffée. Ne vous inquiétez pas, comme pour les autres tâches, la pratique améliore la qualité du produit final. Si vous avez appris quelque chose de nouveau grâce à cet article, ou si vous pensez qu’il pourrait être utile à d’autres, partagez-le ! Je suis sûr que beaucoup de gens vont apprécier.

Fran Quesada Moya
Fran Quesada Moya
Rédacteur de Pevgrow, activiste et fanatique du cannabis dans tous ses domaines, en particulier la sélection et le développement de nouvelles variétés.
Voir plus de posts

Laisser un commentaire