Légalisation du cannabis récréatif en Allemagne

560
SHARES
Temps de lecture 6 minutes
Drapeau allemand avec une ouverture zippée et montrant une personne fumant un joint
Drapeau allemand avec une ouverture zippée et montrant une personne fumant un joint

 

La Nouvelle coalition gouvernementale qui vient d’être formée en Allemagne a approuvé l’usage récréatif de la marijuana pour les adultes, et devient ainsi le premier grand pays de l’Union européenne à légaliser la production, la vente et la consommation de cette plante.

2022 commence par ouvrir une nouvelle porte d’espoir pour les consommateurs de cannabis, et nous sommes sûrs que ce ne sera pas la seule bonne nouvelle de l’année, car le pays allemand est le miroir où les autres États européens se regardent, nous pensons donc que le reste du continent suivra cette voie bientôt. Si vous souhaitez connaître tous les détails qui entourent cette actualité, je vous invite à lire l’article suivant, soyez assuré que cela ne vous prendra pas plus de 5 minutes.

 

 

⭐ Pourquoi la loi sur le cannabis a-t-elle changé en Allemagne ?

 

Il y a plusieurs raisons qui ont motivé cette décision, mais sans aucun doute le plus important est qu’ils ont réalisé l’ échec de l’interdiction, qui non seulement n’a pas pris fin avec la consommation de cette substance, au contraire, elle est consommée plus que jamais et le fait qu’il soit interdit n’a fait qu’accentuer tous les problèmes liés à son utilisation, notamment ceux liés à la consommation sécuritaire.

Une autre raison est le récent changement de gouvernement en Allemagne et le succès du parti écologiste aux dernières élections, qui a notamment fait une condition pour soutenir la nouvelle coalition sur la légalisation récréative du cannabis. Les deux autres partis qui composent ce gouvernement (Sociaux-démocrates et Libéraux) ont affiché une position ouverte à cet égard, et ont même proposé d’élargir le modèle.

Il y a une troisième cause qui, bien qu’elle ne soit pas si importante pour les Allemands, a également eu beaucoup de poids dans cette décision, qui est la partie économique, car ainsi sont générées une nouvelle industrie, de nouvelles taxes et une nette économie des ressources investies au contrôle d’une substance jusqu’alors interdite.

 

 

⛳ Comment se présente la légalisation du cannabis en Allemagne ?

 

En principe, ce sera similaire à la légalisation du Canada et de certains États des États-Unis, c’est-à-dire que l’administration du pays elle-même sera chargée de fournir le produit aux consommateurs par l’intermédiaire de dispensaires agréés habilités à cet effet. Des bourgeons de marijuana et du haschich et d’autres produits dérivés de cette plante, des produits comestibles, des crèmes, des boissons, etc. seront vendus.

Seules pourront acheter ces produits  les personnes majeures, et une quantité quotidienne maximale par personne ou par jour n’a pas encore été spécifiée, mais dans la première proposition des verts, il a été question de la possibilité d’ acheter ou de posséder jusqu’à 30 grammes de cannabis par personne.

Selon les mots du gouvernement lui-même, avec la légalisation, cela améliorera l’accès des consommateurs à un produit sûr. “Nous introduisons la distribution contrôlée de cannabis aux adultes pour consommation dans les magasins autorisés. Cela permettra de contrôler la qualité, d’empêcher le transfert de substances contaminées et d’assurer la protection des mineurs. Nous évaluerons la loi après quatre ans pour déterminer son impact social”.

 

 

✨ La légalisation du cannabis en Allemagne en chiffres

 

La marijuana déplace beaucoup d´argent directement et indirectement, et dans un contexte d’illégalité cette économie va directement aux mafias qui utilisent cet argent pour financer toutes sortes d’activités illicites. Ce n’est pas un secret découvert par l’Allemagne, il est connu dans le monde entier depuis longtemps, mais il semble qu’il y ait certains intérêts cachés qui défendent son interdiction.

Les autorités fiscales allemandes espèrent collecter environ 4,7 milliards d’euros par an avec l’approbation de cette mesure. Ce montant comprend les impôts directs liés à la vente dans les établissements agréés, qui est estimé à 1 800 millions d’euros. Un autre revenu proviendrait des quelque 27 000 nouveaux contrats de travail nécessaires à la culture, la transformation et la vente de ce produit, ce qui représenterait 526 millions d’euros supplémentaires. Enfin, il faut inclure les économies que la légalisation de cette drogue suppose pour les caisses publiques, et qui sont les persécutions policières, et les frais judiciaires et pénitentiaires adhérant à l’interdiction, qui sont estimés à environ 1 400 millions d’euros.

Une grande partie de ces revenus sera utilisée pour traiter les addictions, tant au cannabis qu’à d’autres drogues plus dures, ce qui est déjà fait dans certains États américains avec de très bons résultats.

 

 

🚀 Les autorités allemandes contre le marché noir du cannabis

 

On estime que le prix du cannabis légal dans le pays teutonique peut varier entre 10 € et 14 € le gramme de bourgeon, puisqu’ils entendent cultiver la majeure partie de la production à l’intérieur de leurs propres frontières, avec un coût estimé de 1 € à 2 € le gramme. L’un des points faibles de la loi est la forte collecte de l’Etat, qui veut percevoir 4 € d’impôts directs pour chaque gramme de bourgeon vendu, 5 € pour chaque gramme de haschich, et 6 € pour chaque gramme d’huile, ce qui rend le produit final plus cher. Enfin, ils ont calculé le bénéfice des dispensaires à 3 € par gramme vendu, auquel il faut ajouter les 19 % de TVA qui vont dans les caisses de l’Etat.

Le problème est qu’à l’heure actuelle, le prix moyen du cannabis sur le marché noir allemand se situe entre 8 et 10 €, et les autorités pensent qu’un prix élevé du cannabis légal pourrait en limiter l’accès, et que de nombreux consommateurs continuent de recourir au marché illégal.

 

 

✅ Drugcheking et la politique de réduction des dommages liés à la consommation

 

Avec cette mesure prise par les autorités allemandes, l’usage du cannabis équivaut à celui de la consommation de tabac ou d’alcool, 2 drogues pleinement acceptées par la société et lourdement taxées. En ce sens, l’utilisateur de marijuana peut être séparé de celui qui utilise des substances interdites plus fortes, ce qu’ils font aux Pays-Bas depuis plusieurs décennies.

 

L’une des propositions les plus intéressantes de la nouvelle coalition gouvernementale allemande concernant l’usage de drogues est le programme appelé «Drugcheking» qui permet aux utilisateurs de drogues dures d’analyser la pureté des substances qu’ils achètent dans la rue afin de détecter des contaminants ou des impuretés.

 

Un autre point intéressant de la nouvelle loi allemande est la réduction de la publicité pour les boissons alcoolisées, le tabac et désormais aussi pour le cannabis. Cela limitera le parrainage de certaines marques comme on le voit aujourd’hui à la télévision, avec l’intention d’en réduire l’accès pour de nouveaux consommateurs.

 

 

🎯 Les consommateurs allemands de cannabis célèbrent leur légalisation

 

En 2018, l’économiste allemand Justus Haucap a calculé que dans le pays allemand, il y a plus de 4,5 millions d’utilisateurs de marijuana, qui consomment environ 500 tonnes de cette substance chaque année, provenant évidemment du marché noir. Plus tard, le soi-disant « rapport THC » a estimé que ces calculs étaient trop courts, et ils ont calculé qu’ils étaient d’environ 800 tonnes par an.

Ce qui est clair, c’est que juste pour couvrir le marché médical, l’Allemagne a besoin d’environ 20 tonnes de marijuana chaque année, et ces utilisateurs ne représentent qu’un petit pourcentage du total. Une partie de ces consommateurs allemands se rend plusieurs fois par an aux Pays-Bas à la recherche d’un espace leur permettant d’acheter et de consommer du cannabis en toute légalité, et ils pourront désormais le faire sans avoir à quitter leur propre ville.

 

 

🧐 Conditions d’obtention d’une licence pour ouvrir un établissement dédié à la vente de cannabis légal en Allemagne

 

Bien que les conditions spécifiques n’aient pas encore été précisées, il est supposé qu’à certains égards la proposition que les Verts ont publiée dans son calendrier, est basée sur les points suivants:

 

  • Présentation du certificat de bonne conduite
  • Entreprise légalement enregistrée
  • Achat que par des entreprises agréées officiellement
  • Distance minimale par rapport aux écoles et aux institutions de protection de la jeunesse (la distance dépend de chaque État local).
  • Interdiction de publicité pour entreprises
  • Contrôle d’accès avec preuve d’âge
  • La création et présentation d’un concept social qui établit des mesures de prévention des dépendances et de protection des mineurs
  • Tous les produits du cannabis doivent être stockés dans un local sûr ou spécialement protégé
  • Vente maximum de 30 grammes par personne (éventuellement nettement moins)
  • Formation spéciale pour les employés de commerce : tous les employés de commerce doivent être titulaires d’un certificat et le renouveler tous les deux ans. Pour ce faire, ils doivent, par exemple, participer à un cours de formation auprès de l’organisme d’État ou de l’organisme spécialisé dans la prévention des dépendances et démontrer qu’ils possèdent des connaissances sur la manière de traiter le cannabis, le mode d’action et les dangers du cannabis, ainsi que sur la prévention de la dépendance au cannabis et la détection précoce des modes de consommation à risque et ultérieurs. Avoir obtenu une orientation vers des centres de conseil en toxicomanie ou des établissements thérapeutiques.

 

Le zonage ou la distance minimale entre les établissements dédiés à la vente de cannabis n’a pas encore été déterminé, et comme pour les autres mesures, on suppose que ce sera la décision de chaque municipalité.

Infographie sur la légalisation du cannabis en Allemagne
Infographie sur la légalisation du cannabis en Allemagne

 

 

👾 Conclusion

 

L´Allemagne n’est pas le premier pays d’Europe à légaliser ou dépénaliser l’usage récréatif du cannabis, comme Malte, le Luxembourg et auparavant les Pays-Bas l´avaient déjà fait. Mais c’est le premier pays des grands d’Europe à le faire, et nous sommes sûrs que bientôt d’autres grands États de ce continent suivront, peut-être pas tant pour nous octroyer des droits, ce sera probablement dû à des questions économiques, mais dans tous les cas, c’est une bonne chose pour tout le monde

 

Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]
Vous avez aimé l'article, partagez-le sur les réseaux sociaux!
Fran Quesada Moya
Fran Quesada Moya
Rédacteur de Pevgrow, activiste et fanatique du cannabis dans tous ses domaines, en particulier la sélection et le développement de nouvelles variétés.
Voir plus de posts
Participez à la discussion

Laisser un commentaire

Aller au contenu principal