Champignons et moisissures dans les cultures de cannabis, prévenir ou éliminer

Temps de lecture 13 minutes

 

Image d'une plante de cannabis avec des signes de danger qui planent à l'arrière-plan.
Image d’une plante de cannabis avec des signes de danger qui planent à l’arrière-plan.

 

Il existe de nombreux types de champignons et moisissure que l´on peut trouver en cultivant du cannabis surtout si les conditions ne sont pas les meilleures, bien que certains symptômes puissent être causés par un ravageur (identifier les ravageurs ici). Les champignons se reproduisent à travers des spores, particules microscopiques qui se déplacent dans l’air et où ils trouvent les conditions idéales pour leur développement. Les plus communs que nous voyons dans les cultures de cannabis sont les suivants :

  • Oïdium
  • Botrytis
  • Mildiou
  • Fusarium
  • Pythium
  • Rouille
  • Fumagine
  • Alternaria
  • Fonte de semis (Damping-off)

 

 

Index

⚠️ Qu’est-ce que l’oïdium et comment affecte-t-il le cannabis ?

 

 

L’oïdium est un champignon de la famille des Erisifaceae, qui est de plus en plus fréquent dans les cultures de cannabis. Elle se manifeste sous la forme d’une sorte de poudre blanche sur les feuilles et peut à première vue être confondue avec le mildiou. Elle apparaît généralement dans les cultures d’intérieur et les serres plutôt qu’à l’extérieur, comme c’est le cas lorsqu’une certaine chaleur s’accompagne de changements soudains de l’humidité.

Les spores de l’oïdium se déposent sur le dessus des feuilles et, lorsque les conditions sont réunies, elles produisent une sorte de racine qui est responsable de la succion des nutriments. Peu à peu, elle s’étend sur toute la surface de la feuille et passe à d’autres, puis les feuilles jaunissent et tombent.

 

Comment puis-je prévenir ou éliminer l’oïdium ?

 

Le mieux est de l’empêcher d’apparaître, et pour cela plusieurs pas à suivre. La première chose à faire est de garder l’espace de culture aussi propre que possible. Gardez également l’humidité aussi constante que possible, et une température qui ne monte pas au-dessus de 27 º C. ni descendre en dessous de 18 º C. Et pulvériser les plantes avec du propolis chaque semaine à partir de la deuxième semaine de croissance.

Si vous devez lutter contre l’oïdium, heureusement, il existe suffisamment de produits efficaces sur le marché, comme OidioProt, Oidio Killer ou le fongicide Anti-Oidio de Flower.

 

Existe-t-il des remèdes maison pour combattre l’oïdium ?

 

Oui, et aussi très efficace s’il est traité à temps. Le bicarbonate de sodium a des propriétés antiseptiques, antibactériennes et fongicides entre autres.

Pour éliminer l’oïdium avec le bicarbonate, il est nécessaire de mélanger l’eau, l’huile et le bicarbonate de sodium dans les proportions suivantes : 1 litre d’eau, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et 2 cuillères à soupe de bicarbonate de sodium. Nous mélangeons bien le tout et avec cette solution nous pulvérisons bien toutes les plantes, en mettant l’accent sur les zones où nous voyons des foyers d’oïdium.

 

Les effets de l'oïdium sur le cannabis
Les effets de l’oïdium sur le cannabis

 

 

Achatez ALASKAN THUNDER FUCK Graines

Achatez Big Bud Pev Graines

💻 Botrytis, qu’est-ce que c’est et comment le détecter ?

 

 

Le botrytis est l’un des pires champignons qui peuvent attaquer les plantes de cannabis, une fois qu’il a déjà causé des dommages. Aussi appelée moisissure grise, elle est plus fréquente dans les cultures extérieures qu’à l’intérieur, surtout lorsque les bourgeons formés sont humides.

C’est un champignon parasite, tout comme l‘oïdium, car il a besoin d’une plante hôte dont il se nourrit. Mais elle génère aussi des toxines qui détruisent les tissus de nos plantes, les rendant inutilisables pour la consommation.

Bien que Botrytis puisse apparaître dans n’importe quelle phase de la plante (même morte), il est plus fréquent de le voir dans la phase de floraison et de maturation. Les premiers symptômes que l’on peut observer sont des feuilles aux extrémités jaunes ou directement sèches sur les bourgeons, car les premiers dégâts se produisent à l’intérieur de ceux-ci. Si vous remarquez que vous percevez une sorte de coton dans les fleurs, ce bourgeon serait à jeter.

 

Comment puis-je lutter contre le Botrytis dans les cultures de cannabis ?

 

Comme toujours, le mieux à faire dans ces cas est d’empêcher l’apparition du Botrytis. En culture intérieure, contrôler l’humidité et la ventilation pour assurer la circulation de l’air dans l’espace de culture. À l’extérieur, essayez de ne pas mouiller les bourgeons depuis qu’ils commencent à se former.

Il existe également des fongicides naturels efficaces qui aident à prévenir l’apparition de Botrytis, en l’occurrence la prêle ou propolis. Une autre chose importante est de fermer les plaies sur les branches et les tiges avec des produits de cicatrisation pour empêcher l’entrée d’agents externes.

L’élimination du Botrytis est une tâche très compliquée, il est préférable de couper soigneusement les zones affectées afin de ne pas répandre les spores. Il y a des produits comme Botryprot qui sont formulés pour cette mission, mais c’est un problème difficile à éliminer.

 

Quel remède maison puis-je utiliser pour mettre fin au Botrytis ?

 

Il n’y a pas d’astuces ménagères pour éliminer complètement le botrytis. Mais il existe un remède maison pour prévenir l’attaque de ce champignon. Mélange de lait écrémé, du bicarbonate de soude et de l’eau distillée avec un rapport de 4 parties d’eau pour chaque partie de lait, et 20 grammes de bicarbonate de soude pour chaque litre de mélange.

Par exemple, si nous voulons faire un demi-litre de produit, nous devons mélanger 400 ml. d’eau distillée avec 100 ml. de lait écrémé, bien mélanger et ajouter ensuite 10 grammes de bicarbonate. Nous remuons ce mélange autant que possible et l’appliquons de manière préventive sur les plantes.

 

Les effets du Botrytis sur le cannabis
Les effets du Botrytis sur le cannabis

 

 

🧐 Mildiou: Qu’est-ce que c´est comment peut-il nuire ma plante ?

 

 

Le Mildiou est un champignon très semblable à l’oïdium, à première vue, il peut être confondu, car c’est comme une poudre blanche sur les feuilles. Une façon facile de les différencier est de frotter les zones affectées, si elle se retire bien, il s’agit de l’oïdium. C’est parce que le Mildiou pénètre à l’intérieur des feuilles, et même si vous pouvez enlever la couche supérieure, vous verrez toujours la zone blanchâtre.

Ce champignon apparaît généralement dans les cultures de cannabis qui ne sont pas entièrement propres, car il se reproduit facilement dans les débris végétaux. Un autre facteur qui accélère son développement est l’humidité élevée, en particulier combinée avec des températures entre 10 º C. et 25 º C.

 

Que puis-je faire pour éviter le Mildiou ?

 

Il est préférable de garder la culture aussi propre que possible en enlevant toutes les feuilles sèches que nous voyons. De plus, le contrôle de l’humidité dans les cultures d’intérieur afin qu’elle ne monte pas trop haut, et de toute évidence, traiter les plantes avec des fongicides préventifs peut aussi être très utile.

 

Puis-je éliminer le Mildiou avec un remède maison ?

 

Bien sûr, la camomille est très efficace pour prévenir et combattre le mildiou. Pour préparer le mélange, il suffit de mélanger 5 grammes de fleurs de camomille avec 100 ml. d’eau. Une fois mélangé nous ajoutons 900 ml. d’eau pour obtenir un litre d’extrait que nous pulvérisons sur les plantes affectées et aussi sur les saines pour prévenir cette attaque fongique.

 

Les effets du Mildiou sur le cannabis
Les effets du Mildiou sur le cannabis

 

 

Achatez Buce Banner Pev Graines

Achatez C99 CBD Pev Graines

🎬 Quel genre de champignon est le Fusarium ?

 

 

Le fusarium est l’un des champignons les plus craints dans la culture du cannabis, car il peut tuer la plante en quelques heures. Cette espèce fongique attaque les racines et le système vasculaire des plantes, empêchant l’écoulement de la sève.

Étant un champignon si destructeur, lorsque nous percevons les premiers symptômes, c’est trop tard. Un jour vient et vous voyez votre petite plante qui semble manquer d’eau, avec des feuilles tombées et triste. Mais quand on s’approche, on découvre que le substrat est mouillé, et c’est là qu’on dit… C’est impossible !

Vous pouvez aussi voir le problème sur une seule branche, avec toutes les feuilles tombées, et le reste de la plante semble normal. Si vous remarquez que la tige de cette branche prend des tonalités différentes, dans ce cas vous devez couper et attendre qu’elle ne se reproduise pas.

 

Comment puis-je prévenir l’apparition de Fusarium dans les plantes de cannabis ?

 

Ce fléau n’a pas de remède, il n’y a donc rien d’autre à faire que d’en prévenir autant que possible pour qu’il ne se manifeste pas. À l’intérieur, tous les outils doivent être désinfectés entre cultures et cultures. Nous devons aussi essayer de ne pas apporter les spores de l’extérieur, la plupart du temps nous sommes ceux qui agissent comme transporteurs sur les vêtements. Gardez l’humidité pas trop élevée et pareil pour la température, car un mélange des deux est le meilleur environnement pour le développement du Fusarium.

Une autre chose qui aide beaucoup sont les Trichodermas, c’est-à-dire les champignons bénéfiques qui colonisent le système racinaire. Cette micro-vie, en plus d’aider à prévenir le Fusarium et autres champignons malins, aide nos plantes à se nourrir, de sorte qu’elles sont fortement recommandées.

La désinfection de l’eau d’irrigation est également une bonne idée, surtout en hydroponique, aéroponique ou dans tous les cas où les plantes partagent l’eau d’irrigation.

 

Existe-t-il des remèdes maison efficaces contre le fusarium ?

 

Eh bien, pour l’éliminer, il n’y a pas de truc maison, mais pour essayer qu’il n’atteigne pas nos cultures, ou que les spores ne se développent pas, nous pouvons utiliser le propolis, qui est un fongicide naturel efficace en prévention.

 

Les effets du Fusarium sur le cannabis
Les effets du Fusarium sur le cannabis

 

 

📱 Qu’est-ce que Pythium et comment puis-je le reconnaître ?

 

 

Le pythium peut être confondu avec le fusarium en raison de ses premiers symptômes. Il est aussi appelé pourriture des racines et représente un autre des champignons les plus mortels qui peuvent attaquer les plantes de cannabis, le condamnant en cannabis moisi.

Il infecte habituellement les systèmes racinaires qui sont maintenus humides, comme les cultures hydroponiques. Il peut aussi apparaître dans le sol ou la noix de coco lorsque le pot n’est pas bien oxygéné ou bien drainé. Le champignon Pythium change la couleur des racines et elles deviennent foncées, et bien qu’il puisse être éliminé, les dommages qu’il cause et ce qu’il en coûte pour s’en débarrasser complètement, rendent l’élimination de ces plantes plus intéressante, bien que, comme on dit toujours, la meilleure chose est la prévention.

 

Comment puis-je prévenir l’apparition de Pythium ?

 

L’un des moyens les plus sûrs, les plus efficaces et les plus économiques de prévenir ce champignon et d’autres champignons racinaires est d’utiliser des champignons et des bactéries bénéfiques. Trichoderma et Mycorhizes peuvent agir ensemble pour protéger les racines de l’invasion de champignons redoutables tels que Pythium et Fusarium.

L’idéal est d’ajouter cette micro-vie à la fois dans le substrat et dans les premières irrigations, si elle est transplantée, nous répétons dans le nouveau substrat et les irrigations suivantes. Cette micro-vie, en plus de défendre le système racinaire, aide à apporter des nutriments aux racines de nos plantes préférées.

Il est également important de respecter le cycle sec entre les irrigations, et si nous cultivons en hydroponique ou aéroponique nous devons oxygéner au maximum l’eau du dépôt. 

En cas d’attaque de ce champignon nuisible, bien qu’il existe des produits pour l’éliminer, nous ne recommandons pas d’essayer de combattre, la perte de production et de temps n’en vaut pas la peine. Il est plus intéressant de recommencer à zéro, mais désinfectez d’abord toute la zone de culture autant que possible avant de recommencer.

 

Comment puis-je traiter le Pythium avec des remèdes maison ?

 

Comme pour le Fusarium, une attaque de Pythium est très difficile à éradiquer, et les dégâts resteront toujours présents. Il ne nous reste donc plus qu’à prévenir et prier pour éviter leur visite.

La prêle est efficace pour la prévention contre le pythium et d’autres types de champignons qui affectent le cannabis. Mélanger 100 grammes de prêlel par litre d’eau, chauffer et bien mélanger. Ensuite, nous laissons refroidir et filtrons l’eau à l’aide d’une passoire et nous avons notre propre fongicide prêt.

 

Les effets du Pythium sur le cannabis
Les effets du Pythium sur le cannabis

 

 

👾 Quel est le champignon connu sous le nom de Rouille ?

 

 

La rouille est un champignon qui apparaît normalement dans les environnements humides. Leurs spores se répandent dans l’air, où elles peuvent durer plus de 50 jours jusqu’à ce qu’elles trouvent le milieu idéal pour pousser. Lorsque ces spores reposent sur une feuille de cannabis, elles pénètrent dans l’épiderme et commencent à se développer.

Les premiers symptômes que vous percevez d’une attaque de rouille sont de petites taches sur les feuilles, de différentes couleurs, marron, jaune, orange et rougeâtre. La surface de la feuille cesse d’être lisse, avec de petites ondulations et des renflements qui peuvent provoquer une nécrose et même l’assécher.

Une plante infectée par la rouille est difficile à guérir, comme c’est le cas avec d’autres types de champignons qui affectent le cannabis. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’avec un peu de prévention et de soins, il est facile qu’il n’apparaisse jamais, alors voyons comment éviter l’apparition de la redoutable Rouille.

 

Quelle est la meilleure façon de prévenir l’attaque de Rouille ?

 

Une bonne aération et un bon nettoyage de la culture aident beaucoup pour celui-ci et pour les autres champignons. Les fongicides préventifs comme le soufre ou la prêle peuvent être utiles à cette fin, de même que le propolis et les commerciaux utilisés contre le mildiou ou l’oïdium.

 

Comment puis-je combattre la Rouille avec des remèdes maison ?

 

Parmi les différents remèdes maison efficaces contre la Rouille, nous conservons l’extrait d’ail, car il a aussi d’autres propriétés. Pour le produire, il faut mélanger 3 ou 4 gousses d’ail pelées avec 1 litre d’eau et laisser macérer pendant 24 heures. (Si l’eau est un peu chaude, beaucoup mieux).

Ensuite, nous diluons 100 ml de ce mélange pour chaque litre d’eau que nous allons utiliser. Par exemple 3 litres d’eau avec 300 ml. de concentré préparé, et nous avons déjà notre truc maison contre la rouille.

 

Les effets de la Rouille sur le cannabis
Les effets de la Rouille sur le cannabis

 

 

▶ Comment puis-je reconnaître la Fumagine dans une culture de cannabis ?

 

 

La Fumagine est facile à détecter car, comme son nom l’indique, ce sont des taches noires qui apparaissent à la surface des feuilles, ressemblant  à la moisissure. Ce champignon n’apparaît pas spontanément, il sort toujours à la suite d’une autre attaque antérieure, généralement d’insectes comme la mouche blanche.

Aussi connu sous le nom de Tizne ou Soot, cette attaque fongique n’est pas l’une des plus graves, son éradication n’est pas compliquée, mais elle est laborieuse.

 

Comment puis-je prévenir ou éliminer la Fumagine de mes cultures ?

 

Afin d’éliminer complètement ce champignon de la culture, il est essentiel d’éliminer d’abord les insectes qui l’ont causé. Pour ce faire, il faut d’abord détecter au microscope de quel type de ravageur il s’agit, puis agir.

Une fois la peste exterminée, il est nécessaire de nettoyer les feuilles affectées de Fumagine à l’aide de savon de potassium et d’un chiffon. On peut vaporiser toutes les feuilles, attendre quelques minutes que le savon agisse, puis frotter les feuilles affectées avec le chiffon pour enlever les taches noires.

Pour éviter l’apparition de la Fumagine, il faut éviter d’être attaqué par des insectes nuisibles, en particulier les cochenilles, les pucerons et les aleurodes. Ces insectes entre autres, quand ils sucent la sève des feuilles et des tiges créent une mélasse sucrée qui est celle qui cause l’apparition de ce champignon, raison pour laquelle si nous défendons la culture de ces insectes sûrs que la Fumagine n’apparaît pas.

 

Remèdes maison efficaces pour traiter la Fumagine dans les cultures de cannabis

 

Le savon commun avec l’eau sous pression peut être un grand allié pour éliminer la fumagine d’une manière maison. Si l’eau est chaude, c’est plus efficace, et si après la pulvérisation sous pression, nous frottons les feuilles affectées avec un chiffon, encore mieux.

 

Les effets de la Fumagine sur le cannabis
Les effets de la Fumagine sur le cannabis

 

 

🎯 Qu’est-ce que Alternaria et comment puis-je le détecter ?

 

 

Alternaria est l’un des champignons les plus destructeurs des cultures en général. Ses spores peuvent se répandre par tous les moyens, dans l’air et dans l’eau. Elle prolifère plus rapidement dans les environnements où l’humidité et la température sont élevées, bien qu’elle puisse également apparaître dans les endroits où les changements environnementaux sont soudains.

Les premiers symptômes de l’attaque d’Alternaria sur les cultures de cannabis sont sur les feuilles des plantes. Taches brun foncé ou grises qui finissent par produire une nécrose qui assèche la surface. Ces taches peuvent être de forme ovale ou circonférentielle et peuvent former des cercles concentriques sur les feuilles et les tiges.

Il a tendance à apparaître ou à se reproduire plus facilement à des températures moyennes-hautes, ainsi que dans les pots où le substrat reste humide pendant longtemps.

 

Comment puis-je prévenir et éliminer Alternaria ?

 

Ne pas trop arroser et respecter le cycle sec entre arrosage et arrosage aide beaucoup, ainsi qu’un bon nettoyage de la culture en général. La ventilation est également importante, il est nécessaire de contrôler que les sacs d’humidité ne se forment pas, surtout à l’intérieur et sous serre.

La prévention est importante comme toujours, surtout au printemps et en automne, quand il y a plus de spores dans l’air (causant certaines allergies).

L’utilisation régulière d’un fongicide tel que le Propolis pendant la période de croissance végétative aidera à prévenir l’apparition de Alternaria.

 

Puis-je éliminer Alternaria avec des traitements maison ?

 

Vous le pouvez si vous commencez à le traiter dès les premiers symptômes. Le meilleur est la prêle, qui en plus des propriétés fongiques sert d’insecticide.

Pour préparer le mélange, mélanger 25 grammes de prêle avec un litre d’eau et remuer pendant environ 15 minutes. Laisser ensuite macérer le mélange pendant 24 heures, puis bien remuer et filtrer à l’aide d’un tamis.

Ce mélange doit être dilué dans de l’eau à raison de 4 parties d’eau pour chaque partie du mélange. Il peut être pulvérisé à partir de petites plantes à titre préventif une fois par semaine. En cas de traitement à éliminer, bien pulvériser pendant 3 jours et répéter après une semaine.

 

Les effets de la Alternaria sur le cannabis
Les effets de la Alternaria sur le cannabis

 

 

🔥 Qu’est-ce que la Fonte de semis ou Damping-off des cultures de cannabis ?

 

 

La Fonte de semis plutôt que le champignon lui-même est une situation causée par une ou plusieurs attaques fongiques. Il attaque les semis ou les boutures pendant la phase d’enracinement, lorsque les plantes sont les plus vulnérables, de sorte qu’il peut être très destructeur.

Nous disons qu’il peut s’agir d’une combinaison de différents champignons car il peut s’agir de Fusarium, Pythium ou Botrytis. Vous pouvez voir comment la tige s’affaiblit, pliant la plante à la mort, et une fois attaquée, cette plante ne peut pas être récupérée.

On peut généralement voir une sorte d’anneau blanc à la base de la tige, au ras du substrat. Quand vous voyez qu’il est tard, ce spécimen sera perdu, mais il est temps d’agir pour essayer de sauver les plantes à proximité, car la Fonte de semis se répand rapidement dans la culture.

 

Comment prévenir l’apparition de la Fonte de semis ?

 

Ce ravageur n’est pas le fruit du hasard, il est présent dans les milieux où l’humidité ou la chaleur sont excessives, ou les deux. Il se peut aussi que le champignon était déjà présent dans le sol ou dans certains ustensiles utilisés pour la culture. On peut souvent le voir dans les endroits chauds lorsqu’ils germent tard, ou à la fin du printemps ou en été, lorsque le substrat est surchauffé au moment de l’enracinement.

Afin d’éviter son apparence, essayez d’aérer correctement l’espace de culture, gardez tout aussi propre que possible, et aérez la serre de temps en temps si vous enracinez des boutures.

 

Peut-on prévenir la Fonte de semis avec des remèdes maison ?

 

Vous pouvez et, en fait, la meilleure façon de prévenir la Fonte de semis ou Damping-off, c’est avec un truc maison. Parce que quoi de plus maison que de germer à l’intérieur de la maison ? Cette simple étape permettra d’éviter ce champignon destructeur.

Si nous germons et donnons un peu de croissance à l’intérieur, et que nous les sortons au moment de les transplanter avec plusieurs paires de feuilles, la probabilité de recevoir cette attaque fongique est grandement réduite.

 

Les effets de la Fonte de semis ou Damping-off sur le cannabis
Les effets de la Fonte de semis ou Damping-off sur le cannabis

 

 

 

✅ Conclusions

 

 

Les champignons et moisissures qui attaquent le cannabis apparaissent plus souvent dans les espaces de culture mal aérés, humides, à température élevée ou les deux, et surtout dans les endroits mal nettoyés.

Il est toujours intéressant de traiter les plantes avec des fongicides préventifs, et avoir une bonne hygiène dans l´espace de culture.

Il y a d’autres problèmes associés aux maladies des plantes de cannabis comme les virus ou les bactéries, ainsi que d’autres moisissures moins communes, mais dans cette entrée, nous avons examiné ceux qui attaquent normalement nos plantes bien-aimées. Et vous ? Connaissez-vous d’autres champignons qui affectent le cannabis ? Si oui, veuillez nous en dire plus, et si vous avez trouvé l’article intéressant, partagez-le pour que d’autres puissent en profiter également.😜

 

Fran Quesada Moya
Fran Quesada Moya
Rédacteur de Pevgrow, activiste et fanatique du cannabis dans tous ses domaines, en particulier la sélection et le développement de nouvelles variétés.
Voir plus de posts
1 réflexion au sujet de « Champignons et moisissures dans les cultures de cannabis, prévenir ou éliminer »
  1. arrêtée de dire on ne bouture pas des auto floraison merci

Laisser un commentaire