Manque ou excès d’azote dans votre cannabis

560
SHARES
Reading Time: 8 minutes

 

Couleur des feuilles de cannabis quand elles ont un manque ou un excès d'azote.
Couleur des feuilles de cannabis quand elles ont un manque ou un excès d’azote.

 

Lorsqu’il s’agit d’un problème de nutriments dans votre culture de cannabis, vous pouvez faire plus de mal que de bien si vous n’identifiez pas correctement le problème. L’Azote est un élément essentiel à la croissance et au bon fonctionnement de la marijuana. Comprendre ce macronutriment vous permettra de cultiver du cannabis de haute qualité et, en même temps, d’éviter le stress si vous rencontrez une carence ou un problème de toxicité.

 

 

✅ Comprendre le rôle de l’azote dans le cannabis

 
Rejoignez la famille cannabique de Pevgrow dans notre: Et ne restez pas dans le doute concernant votre culture. Demandez à la communauté Pevgrow 👍!

 

 

En étudiant les opérations de culture alors que je travaillais avec une agence de consultation, j’ai découvert que le problème le plus courant dans la culture de cannabis était lié à l’azote. Je ne peux pas compter le nombre de fois que j’ai vu des tentes, à perte de vue, avec des cultures d’un jaune intense. Cet élément nutritif est responsable d’un certain nombre de fonctions au sein de notre culture de marijuana bien-aimée. Examinons ce dont l’azote est responsable avant d’énumérer les problèmes courants.

Premièrement, l’azote est un composant crucial dans la production de chlorophylle. Pour certains d’entre vous, ce cours de biologie vous rappellera certainement quelque chose, alors j’espère que cela vous rafraîchira la mémoire. La chlorophylle est le pigment responsable de la couleur verte de la plante. Plus important encore, il fonctionne comme un pigment qui absorbe la lumière et permet aux plantes de photosynthétiser les rayons du soleil en nourriture.

Sans cette fonction, les plantes n’existeraient pas telles que nous les connaissons aujourd’hui. Cette adaptation à l’environnement a été essentielle et c’est ce qui a poussé les plantes à travers le monde.

Une autre fonction de l’azote est son rôle dans les acides aminés. Les acides aminés sont les éléments constitutifs des protéines et sans ces protéines, les plantes ne survivraient pas. Comme dans notre propre corps, dans lequel nous avons besoin de protéines pour fonctionner correctement, il en va de même pour les plantes.

Tout l’azote nécessaire est absorbé par le système racinaire ou par pulvérisation foliaire. La façon dont l’azote est capturé par la plante est soit le nitrate (NO3) ou l’ammonium (NH4). Ces deux moyens sont essentiels pour se souvenir, mais il est encore plus important de comprendre la dose.

 

Graphique qui montre les propriétés de l'azote : il produit la chlorophylle (il donne la couleur verte à la plante et permet la photosynthèse), il fabrique les protéines dont la plante a besoin et il est chargé de produire les nouvelles feuilles.
Graphique qui montre les propriétés de l’azote : il produit la chlorophylle (il donne la couleur verte à la plante et permet la photosynthèse), il fabrique les protéines dont la plante a besoin et il est chargé de produire les nouvelles feuilles.

 

N’oubliez pas que l’azote est le principal composant qui permet à votre plante de produire de nouvelles feuilles. En plus du système racinaire, le feuillage du cannabis est crucial pour la survie de votre plante de marijuana. Les feuilles sont le moteur, la lumière est le carburant et la chlorophylle est la combustion. L’azote permet à tous ces composants critiques de se produire, il est donc très important que vous preniez le temps de bien comprendre et respecter le rôle de l’azote.

 

 

Achatez Big Bud Pev Graines

🎯 Nourrir votre cannabis avec de l’azote

 

 

Si vous avez cultivé de l’herbe, alors vous avez vu tous les produits de cannabis nutritifs et leur présentation des macronutriments N-P-K. N signifie azote, les deux autres sont phosphore et potassium, mais nous nous concentrerons sur les deux autres à un autre moment.

Au fur et à mesure que votre plante de cannabis commence à pousser et à absorber les nutriments, l’apport disponible en azote diminue. Cela signifie que vous devrez nourrir votre plante de cannabis avec de l’azote en continu. Bien sûr, le type d’azote que vous donnez à votre plante dépend de la méthode de culture que vous utilisez.

Les utilisateurs qui cultivent en culture hydroponique devraient utiliser une forme d’azote différente de celle d’un producteur biologique dont les plantes poussent dans le sol. Pour cette raison, il est essentiel d’acheter des produits nutritifs qui sont destinés à la méthode particulière que vous utilisez pour cultiver le cannabis.

La méthode la plus simple est d’acheter des nutriments considérés comme «  sûrs « . Cela signifie que l’achat d’une bouteille d’engrais végétal constituée d’un N-P-K de 10-10-10-10 est généralement une norme de sécurité. La raison en est que toutes les souches de marijuana ont des besoins nutritionnels différents et qu’un ratio léger de 10-10-10 est le meilleur au départ.

L’azote est rapidement absorbé par la plante de marijuana et vous remarquerez rapidement si vous en avez ajouté trop ou pas assez. Pour vous faciliter la tâche, voyons comment identifier les problèmes liés à l’azote.

 

 

đź‘ľ Carence en azote

 

 

La carence en azote est souvent l’un des problèmes les plus courants auxquels sont confrontés les producteurs. Soudain, votre plante de cannabis jaunit. Vous ne comprenez pas pourquoi les feuilles inférieures commencent à dépérir et à mourir, mais vous savez que c’est un problème. Avant d’ajouter d’autres éléments nutritifs à la plante, identifiez le problème.

Il est courant pour les cultivateurs de faire plus de mal que de bien quand ils commencent aveuglément à ajouter à leur culture de cannabis sans d’abord identifier le problème en question.

L’indication la plus forte d’une carence en azote est lorsque lesfeuilles inférieures commencent à jaunir. La raison en est que la plante n’a plus d’azote disponible pour l’absorption. Ainsi, les feuilles plus hautes qui sont plus près de la lumière volent l’azote des feuilles inférieures. Si rien n’est fait, les feuilles inférieures finiront par tomber et le problème continuera à monter et descendre la plante jusqu’à ce qu’elle se cannibale à la recherche d’azote.

Heureusement, les carences en azote sont extrêmement faciles à traiter. En général, vous n’avez besoin que d’augmenter la dose de votre nutriment de façon équilibrée de 10 à 15 %. C’est-à-dire, si vous avez donné à vos plantes de cannabis 10 ml de 10-10-10 chaque jour, alors vous devriez essayer de leur donner 11-11,5 ml. N’oubliez pas de toujours augmenter vos doses lentement pour éviter de créer un autre problème : la toxicité.

Vous saurez si votre plante se rétablit si le jaunissement ne se poursuit pas et si les feuilles commencent à retrouver leur ton vert sain. Le vert clair est toujours un premier avertissement qu’une carence en azote est sur le point de se produire.

Le pire moment pour qu’une carence en azote se produise est au début du stade végétatif, comme c’est le moment où la plante se concentre sur la croissance du feuillage qui l’aidera une fois le stade de floraison commencé. D’autre part, c’est à la fin de la floraison que les producteurs ont tendance à créer intentionnellement une carence en azote pour éliminer la chlorophylle de la plante.

Maintenant que vous avez identifié le problème et augmenté la dose d’éléments nutritifs, vous devriez attendre quelques jours pour confirmer si votre plante se rétablit. Rappelez-vous que la patience est la moitié de la bataille gagnée lorsqu’il s’agit de cultiver du cannabis.

 

La seule situation oĂą vous voudrez une carence en azote

 

Il y a, en fait, un moment où vous voudrez vraiment une carence en azote. Le seul moment où vous voudrez en tant que cultivateur de cannabis, c’est à la fin de la phase de floraison. Selon la variété, vous souhaiterez que vos feuilles de cannabis jaunissent au bout de 8 à 10 semaines de floraison.

Mais pourquoi ? C’est une situation qui est très spécifique à la culture de la marijuana parce que tout a à voir avec le produit final. Vous l’avez sûrement déjà deviné, il s’agit des bourgeons que nous fumerons finalement lorsque le processus de séchage et de durcissement sera terminé.

La chlorophylle, comme vous le savez, est le pigment nécessaire pour absorber la lumière. Vers la fin de la floraison, nous allons devoir tuer nos plantes pour les récolter. Le problème avec la chlorophylle est que ce pigment contient une odeur semblable à celle du foin ou de l’herbe séchée, qui est aromatisée lorsque le produit final est fumé.

 

Image amusante représentant la mauvaise odeur de la chlorophylle
Image amusante représentant la mauvaise odeur de la chlorophylle

 

La façon la plus facile de se débarrasser de cette odeur et de ce goût est de laver autant de chlorophylle que possible. Les producteurs commencent généralement à arroser leurs plantes avec seulement de petites quantités d’éléments nutritifs pour forcer une carence en azote. C’est très visible lorsque vous regardez des photos de cultivateurs qui récoltent leurs plantes. Vous verrez de gros bourgeons et la plupart des feuilles ont une couleur jaune vif.

Ce n’est pas une étape indispensable, car l’excès de chlorophylle peut également être éliminé pendant le processus de séchage. Tout ce que vous avez à faire est de laisser vos plantes dans l’obscurité complète pendant quelques jours pour accélérer la dissipation de la chlorophylle des feuilles.

 

 

Achatez C99 CBD Pev Graines

⚠️ Toxicité en azote

 

 

Le contraire d’une carence en azote, c’est lorsqu’on détecte une toxicité d´azote. Cette situation est souvent aussi courante qu’une carence en azote, car les nouveaux producteurs ont tendance à surdoser leurs plantes d’azote. C’est un fait que les nouveaux cultivateurs tuent leurs plantes de cannabis à cause d’une prudence excessive.

Il est fréquent que les producteurs causent de la toxicité azotée même en respectant la posologie recommandée indiquée dans leur nutriment. La posologie recommandée par les sociétés d’alimentation n’est qu’une quantité générale, car certaines souches auront besoin de plus ou moins de nutriments. Aucune autre souche n’est cultivée de la même façon, ce qui signifie que chaque variété que vous cultivez nécessitera des doses variables de nutriments.

Lorsque vous rencontrez un problème de toxicité en azote, vous verrez une teinte vert foncé sur les feuilles de votre plante de marijuana. L’ombre profonde du vert peut s’aggraver et même acquérir une légère teinte bleu foncé dans les cas extrêmes. Il s’agit d’un symptôme très perceptible et, par conséquent, il est facile à identifier et à réparer avant que des dommages réels ne surviennent à votre plante de cannabis.

Un autre symptôme notable de la toxicité de l’azote est ce qu’on appelle la « griffe« . L’extrémité des feuilles est dirigée vers le bas, comme une griffe d’oiseau. Ce symptôme se produit également lorsque les plantes de cannabis sont trop arrosées, mais si ce n’est pas le cas, ce signal devrait vous amener à penser que vous avez affaire à un problème de toxicité en azote.

Un autre symptôme à ajouter à la liste est aussi la brûlure de la pointe de la feuille. Lorsque trop d’azote est ajouté, la plante essaie de s’en débarrasser par les extrémités des feuilles. L’extrémité des feuilles est alors nécrosée et apparemment brûlée.

 

Azote : excès ou manque
Azote : excès ou manque

 

La meilleure façon de résoudre un problème de toxicité de l’azote est de diminuer la dose de nutriments. Il est essentiel de réduire la dose de moitié et de porter une attention particulière à la réponse de votre plante : la griffe de la feuille s’arrête-t-elle, les feuilles reprennent-elles leur couleur normale, la plante fleurit-elle à nouveau ? Ce sont toutes des choses que vous devez garder à l’esprit pour vous assurer que votre stratégie de traitement de la toxicité en azote est efficace.

Il faut se rappeler qu’il est dangereux de cesser brusquement de donner des nutriments lorsque l’on détecte un problème de toxicité en azote, car la plante absorbe encore les autres nutriments nécessaires. Si vous arrêtez de donner des nutriments, vous risquez de vous retrouver dans la situation inverse : une carence en azote!.

Les petits détails sont essentiels pour ne pas créer un plus gros problème. L’ajout ou la diminution des nutriments prendra quelques jours pour que les résultats soient visibles.

 

 

🔥 Le rôle du pH et de l’azote

 

 

Comme nous le savons tous, il y a un certain nombre de problèmes qui peuvent mal tourner pendant la culture de cannabis. Un facteur important qui complique la toxicité ou la carence en azote est lorsqu’il s’accompagne également de problèmes de pH.

Selon l’environnement dans lequel nous cultivons, le pH joue un rôle vital dans la santé de nos plantes. Ceci est extrêmement évident lorsqu’il est cultivé dans des systèmes hydroponiques ou aéroponiques. Ces systèmes n’ont pas le tampon naturel que l’on trouve dans les plantes cultivées dans le sol. Le cannabis cultivé dans des systèmes non pédologiques dépend de ses cultivateurs pour fixer le pH à un niveau correct qui permet aux plantes d’absorber efficacement les nutriments.

Si vous n’ajustez pas le pH à un niveau correct (habituellement 5-6pH), vous aggraverez leurs problèmes et vous verrez comment les carences ou les toxicités commencent à s’accumuler. La zone racinaire n’est pas à l’aise avec un pH incorrect et montrera qu’elle cesse d’absorber de l’azote, créant ainsi une carence en azote.

 

 

đź“– Conclusion

 

 

Ce ne sont là que quelques exemples de la complexité de la culture de cannabis. La plupart des aspects de la plante de cannabis sont interconnectés, ce qui entraîne un problème affectant une autre partie de la plante.

Pour que les plantes de marijuana se développent sans problèmes, le pH et les doses d’éléments nutritifs doivent être surveillés en permanence.

 

 

Click to rate this post!
[Total: 69 Average: 2.8]
Vous avez aimé l'article, partagez-le sur les réseaux sociaux!
Alan Martínez Benito
Alan MartĂ­nez Benito
CEO de Pev Grow, cultivateur expert avec plus de 20 ans d'expérience.
En lutte constante pour la régulation du cannabis, principalement dans le domaine médical.
Voir plus de posts
Participez Ă  la discussion

Laisser un commentaire

Aller au contenu principal