Qu’est-ce que le BHO ? Comment le faire et le purger correctement

Temps de lecture 7 minutes

 

Image de texture BHO
Image de texture BHO

 

BHO signifie Butane Hash Oil, ce qui signifie quelque chose comme “huile de haschisch faite à partir de butane“. Pour les utilisateurs thérapeutiques, il représente l’une des formes les plus efficaces de consommation de cannabis, mais les critiques affirment qu’il s’agit d’une drogue dure en raison de sa teneur élevée en cannabinoïdes. Que contient cet extrait qui ne laisse personne indifférent?🤔  Dans cet article, vous découvrirez…👉

 

 

🧐 Qu’est-ce que le BHO?

 

 

Il s’agit d’une extraction du cannabis faite avec un solvant, dans ce cas le butane, qui dissout la résine contenue dans le cannabis, entraînant avec le gaz les cannabinoïdes, les terpènes, les flavonoïdes, les lipides, les cires et autres composants de la plante.

Le rendement obtenu avec la technique BHO est supérieur à celui des autres méthodes de séparation mécanique, telles que le Kief ou le haschisch sec, le Bubble hash et même la technique du Rosin. Mais tout n’est pas un avantage dans le procédé BHO, il présente quelques inconvénients, comme la purge du gaz dont les autres méthodes n’ont pas besoin, et surtout le danger de travailler avec ce solvant hautement inflammable.

C’est pour ces raisons que nous avons décidé de créer un article qui explique bien les étapes à suivre pour atteindre un BHO de qualité mais en réduisant les risques au minimum, ce que nous aurions aimé avoir à l’époque au lieu de tant expérimenter.

 

Image de BHO  type Shatter parfaitement purgé*
Image de BHO  type Shatter parfaitement purgé*

 

 

Achatez Amnesia Lemon Auto Pev Graines

Achatez ALASKAN THUNDER FUCK Graines

🔥 Que faut-il pour faire du BHO?

 

  1. Marijuana fraîche ou séchée
  2. Tuyau extracteur ouvert ou en circuit fermé
  3. Gaz butane raffiné
  4. Plateau en pyrex ou en silicone
  5. Filtre pour le tube
  6. Four ou chambre à vide
  7. Pompe à vide

 

La première chose qu’il faut clarifier, c’est la sécurité, penser qu’on fabrique une sorte de bombe à gaz. Il faut travailler dans un endroit ouvert ou très aéré pour que le butane ne s’accumule pas, et ne pas avoir de source de chaleur ou d’objets qui pourraient créer une étincelle, pas même de l’énergie statique, car nous connaissons déjà certains cas qui se sont terminés par une catastrophe.

 

 

✅ Comment le faire?

 

  1. On remplit le tube avec le cannabis (pas trop serré)
  2. Nous plaçons un filtre à l’extrémité inférieure du tube (là où le BHO sort)
  3. Nous fermons le tube pour nous assurer qu’il est bien à l´intérieur
  4. Nous débouchons le butane, nous insérons la valve dans le trou supérieur du tube et nous plaçons le plateau où le BHO tombera
  5. On appuie avec le butane sur le tube pour que le gaz sorte et descende dans l’extracteur jusqu’à ce qu’il tombe dans le plateau (Cela peut prendre un certain temps)
  6. Nous continuons à appuyer jusqu’à ce que nous voyions le gaz transparent sortir du fond du tube (au début, il est sombre à cause de la résine, mais une fois extrait, tout devient clair, et selon la taille du tube et la quantité de weed, il peut nécessiter moins d’une ou plusieurs bouteilles de butane)
  7. Nous laissons le gaz du BHO s’évaporer dans le plateau à température ambiante pendant environ 5 minutes, et il est prêt pour la phase de purge.

 

Photographie de la décharge de BHO dans un tube de borosilicate*.
Photographie de la décharge de BHO dans un tube de borosilicate*.

 

 

Achatez Blueberry Auto Pev Graines

Achatez C99 CBD Pev Graines

🎯 Qu’est-ce que la purge du BHO?

 

 

L’extraction du BHO comporte plusieurs phases importantes, mais la phase de purge est critique, car elle déterminera la qualité de notre concentré de cannabis. C’est le processus par lequel le BHO perd les résidus de gaz qu’il contient, en appliquant une température et/ou une pression sous vide.

Cette partie est quelque peu délicate, car il est difficile de trouver l’équilibre entre un extrait bien purgé mais qui contient le maximum de terpènes. En effet, les terpènes sont très volatils, surtout lorsqu’ils sont exposés à une certaine température, ce qui est précisément ce dont nous avons besoin pour extraire le gaz du BHO. Pour cette mission, la pression sous vide est très utile, car grâce à elle, nous aurons besoin de moins de chaleur pendant le processus.

Toutefois, les meilleurs résultats sont obtenus en effectuant une purge lente, à basse température et avec un vide assez important. Il n’est pas possible de dire exactement combien de temps un échantillon doit être purgé car de nombreux facteurs jouent un rôle, et chaque BHO est différent. Mais une purge standard serait d’environ 100 heures de vide avec une pompe de 10 CFM et en appliquant une température constante d’environ 36º C.

Une purge à trop haute température donnera un BHO insipide, ou au goût neutre, car il aura perdu la plupart de ses nuances. Mais l’inverse peut être bien pire, car si nous ne purgeons pas suffisamment, notre extraction peut contenir du gaz, qui, en plus d’avoir un goût désagréable, est toxique.

 

 

👾 Comment le purger?

 

 

Un four sous vide est idéal pour éliminer le butane du BHO, car il maintient la température et la pression constamment mieux que les autres méthodes. Dans ce cas, il suffit de régler le four à 36 °C et de raccorder sa pompe à vide pendant environ 100 heures (la pompe peut être raccordée à une minuterie de manière à ce qu’elle soit mise en marche pendant 5 minutes toutes les heures).

Le problème est que de nombreuses personnes n’ont pas les moyens d’acheter un tel four. Nous allons donc expliquer d’autres moyens de nettoyer les résidus de gaz laissés après l’extraction de l’huile BHO.

Une façon d’imiter ces fours est d’utiliser une plaque chauffante et un déshydrateur en méthacrylate, reliés à une pompe à vide. Et le moyen le plus économique et le plus sûr de purger le BHO est ce kit complet.

 

Kit Purge sous vide BHO

 

Ce kit purge BHO vous aidera dans la deuxième partie de l'extraction d'huile...

Ce kit purge BHO vous aidera dans la deuxième partie de l’extraction d’huile. Auparavant vous deviez introduire l’herbe dans le tube d’extracteur et avec le gaz vous avez dû extraire les cannabinoïdes des fleurs sous la forme d’une huile d’or de texture résineuse…

Ce kit comprend::
1-Chambre de dessiccateur en méthacrylate de 200mm.
2-Pompe à vide 6 CFM.
3-Tube connecteur.

Plus d´infos ici
Kit Purge sous vide BHO

 

 

Purge au bain-marie

Si vous ne pouvez pas vous permettre d’investir dans des outils, vous devez trouver un moyen d’appliquer de la chaleur, par exemple au bain-marie. Le fait est que le BHO doit être chauffé pour expulser le gaz qu’il contient.

Un thermomètre vous aidera à calculer la température de l’eau, je recommande qu’elle ne dépasse pas environ 50 degrés, vous pouvez la verser dans un grand plateau, et à l’intérieur placez le plateau contenant le BHO. Nous la laissons refroidir et nous devons répéter le processus 2 ou 3 fois pour que notre concentré soit propre.

 

 

⛳ Comment l´utiliser

 

 

Une fois que nous avons nettoyé le gaz, notre extraction est à son meilleur et vous avez le choix entre différentes méthodes, comme fumer, manger ou vaporiser le BHO. C’est au goût du consommateur, même s’il est vrai que pour faire un bon usage médical, le mieux est de ne pas fumer, donc dans ce cas l’idéal est de chercher un bon vaporisateur pour les concentrés ou de faire des edibles qui est la meilleur façon de consommation, mais si vous allez l’ingérer, n’oubliez pas de décarboxyler le BHO.

Pour fumer, le mieux est d’utiliser une pipe BHO, ou un bang de type oiler ou bubbler, où l’on peut consommer lentement les dabs. Lentement signifie à basse température, parce que souvent on voit comment ils chauffent au chalumeau jusqu’à presque fondre le borosilicate et bien sûr, la fumée entre dans vos poumons à 500 degrés… Ce n’est pas bon, les dabs de BHO toujours à la température minimale, on les apprécie plus, ils ont meilleur goût et contiennent plus de propriétés.

Vous pouvez aussi faire un joint normal, en le mélangeant avec du tabac ou en fabriquant de petits “bâtonnets” que vous pouvez mettre dans le papier à rouler. Ce n’est pas l’idéal, enlever les trichomes du cannabis pour les ajouter au tabac est l’une des pires façons de consommer du BHO, mais c’est aussi très répandu.

 

Photo d'un joint et un dab de BHO*
Photo d’un joint et un dab de BHO*

 

 

✨ Ses effets

 

 

C’est sans aucun doute l’un des plus puissants concentrés de cannabis, atteignant des niveaux de plus de 80 % de THC. Ce n’est pas une extraction de débutant, car il est beaucoup plus fort que d’autres comme le Kief, et si vous n’avez pas de tolérance, vous pouvez avoir des difficultés. Imaginez une personne qui fume de la weed de temps en temps, et un jour on lui donne un dab de BHO, et en une bouffée il fume la même quantité que vous mettriez dans un joint entier… C’est même dangereux, et on ne plaisante pas, le BHO est une drogue dure pour certains, à tel point que dans l’état de Washington (USA) ils pensent à interdire les extractions à forte concentration de THC.

Fumer directement dans une pipe ou un bang, le BHO vous frappe ipso facto, directement au cerveau, comme un uppercut de Tyson. L’effet est beaucoup plus propre que lorsqu’il est mélangé au tabac, mais il faut dire que la combustion élimine une bonne partie du THC avant qu’il ne pénètre dans notre corps.

Le produit vaporisé est mieux utilisé, et aussi plus apprécié, car il est consommé plus lentement et on remarque mieux les nuances. Le même échantillon de concentré donne un rendement beaucoup plus élevé à l’état vaporisé qu’à l’état fumé.

Cependant, la meilleure forme de consommation thérapeutique de BHO est l’ingestion, ce qui explique pourquoi les aliments médicinaux sont devenus si à la mode aux États-Unis. Lorsque vous mangez cette extraction cannabique, vous profitez de 100% des cannabinoïdes et du reste des composants extraits de la plante, bien que cela prenne beaucoup plus de temps pour faire effet, ne vous pressez pas, les bonnes choses se font attendre.

 

 

👌 Quel est le meilleur butane pour faire du BHO?

 

 

Le gaz butane normal que nous utilisons à la maison n’est pas adapté à l’extraction du cannabis. Le butane est inodore, et pour des raisons de sécurité, ils y ajoutent un composant, de sorte qu’en cas de fuite, nous pouvons le percevoir. Ce composant est toxique, il faut donc exclure ce butane normal pour nos concentrés.

Pour fabriquer du BHO de qualité, nous avons besoin de gaz butane aussi raffiné que possible, et heureusement, il existe de plus en plus de marques qui le fabriquent. En Europe, le gaz Colibri est le leader incontesté, bien qu’il existe d’autres marques de butane comme Clipper, Vector ou Dexso qui ont également de nombreux adeptes.

Les marques utilisent des composants tels que le I-butane (isobutane), le propane, le N-butane ou l’éther diméthylique dans des proportions différentes. L’I-butane est plus toxique mais extrait davantage, et le N-butane est plus pur mais plus difficile à obtenir.

Sûrement, si nous devions choisir, nous resterions avec le Colibri en raison de la relation entre le rendement et la qualité qu’il offre, mieux que les autres. Mais cela dépend de vos besoins, car les utilisateurs médicinaux peuvent mieux utiliser le Dexso, car il extrait plus de composants de la plante. Le Clipper contient une plus grande proportion de N-butane, ce qui se traduit par un rendement moindre mais plus pur, surtout pour certains types de terminaisons BHO.

 

 

 

🚀 Conclusion

 

 

Le BHO est l’un des meilleurs moyens de consommer du cannabis s’il est bien fait, mais le danger qu’il représente exige des mesures de sécurité extrêmes. Ce n’est pas un jeu, nous connaissons des cas de mort par explosion lors de l’extraction, nous mettons donc l’accent sur le fait d’être à l’extérieur ou dans un endroit très aéré pour le processus, et faisons une purge de plusieurs heures pour ne pas consommer les restes de gaz.

Dans un autre article, nous verrons différentes finitions du BHO et comment elles sont réalisées. Si vous avez aimé cette entrée, nous aimerions que vous la partagiez, car elle nous encourage et peut aider à diffuser le message.🤗😜

 

[Total : 1   Moyenne : 5/5]
Fran Quesada Moya
Fran Quesada Moya
Rédacteur de Pevgrow, activiste et fanatique du cannabis dans tous ses domaines, en particulier la sélection et le développement de nouvelles variétés.
Voir plus de posts

Laisser un commentaire