Comment identifier une culture de champignons contaminée

Temps de lecture 7 minutes

 

Image de champignons humains et d'une main avec une loupe essayant d'identifier le problĂšme
Image de champignons humains et d’une main avec une loupe essayant d’identifier le problĂšme

 

La culture des champignons magiques maison est une activitĂ© simple si l’on tient compte de certains facteurs, notamment l’hygiĂšne et la sĂ©curitĂ©. Lorsqu’un pain de champignons est contaminĂ©, nous perdons du temps, de l’argent et parfois mĂȘme l’illusion de produire nos propres entĂ©ogĂšnes.

Pour apprendre Ă  identifier une contamination lors de la culture de champignons hallucinogĂšnes, il est important de connaĂźtre les Ă©tapes par lesquelles elle passe, car il existe des phases critiques dans lesquelles il est plus facile d’attraper des infections. Dans cet article, nous allons voir les plus courantes, et comment Ă©viter de visiter nos cultures. ĂȘtes-vous intĂ©ressĂ© ? Ne perdons plus de temps.

 

 

📖 Pourquoi les champignons magiques sont-ils contaminĂ©s ?

 

 

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles il peut ĂȘtre contaminĂ©, la plus importante Ă©tant que nous le cultivons artificiellement. Cela signifie qu’il existe dans la nature un Ă©quilibre entre les bactĂ©ries, les champignons et autres organismes et micro-organismes, mais pour produire des champignons magiques Ă  l’intĂ©rieur, il est nĂ©cessaire de prĂ©parer l’environnement, ce qui provoque un dĂ©sĂ©quilibre biologique, et des infections possibles.

Lorsque nous stĂ©rilisons un substrat, nous le laissons exempt de contaminants, mais l’absence d’autres agents fait que le premier entre dans le milieu pour fleurir sans compĂ©tition, ce qui n’arrive pas dans la nature grĂące Ă  l’Ă©quilibre entre espĂšces.

La pollution peut provenir de l’air, de l’eau, des outils utilisĂ©s, de nos vĂȘtements, etc. Tout agent externe qui pĂ©nĂštre dans le milieu de culture peut constituer une menace, il est donc crucial d’effectuer une dĂ©sinfection et une stĂ©rilisation appropriĂ©es. L’hygiĂšne et les soins lors de la manipulation du pain de champignons sont cruciaux, tout comme le fait de le tenir Ă©loignĂ© des animaux domestiques et autres vecteurs de contamination.

 

Image d'un mycélium contaminé par des moisissures dans une culture de champignons magiques faite maison*.
Image d’un mycĂ©lium contaminĂ© par des moisissures dans une culture de champignons magiques faite maison*.

 

 

đŸ“Č Que faire lorsqu’une culture de champignons hallucinogĂšnes est contaminĂ©e ?

 

 

La premiĂšre est de s’en dĂ©barrasser, d’abord parce qu’il ne produira plus rien d’utilisable, et ensuite parce qu’il peut contaminer d’autres cultures. Les kits de champignons que nous vendons chez PEV grow sont parfaitement stĂ©rilisĂ©s, il est donc difficile pour eux de devenir contaminĂ©s, mais dans le pire des cas, le mieux est de le mettre dans un sac poubelle et de le jeter dans le conteneur.

Dans le cas oĂč plusieurs tuppers ou rĂ©cipients de culture se trouvent dans le mĂȘme espace, l’infection peut passer de l’un Ă  l’autre. Si vous doutez que l’un d’entre eux puisse ĂȘtre contaminĂ©, il est prĂ©fĂ©rable de l’enlever avec prĂ©caution le plus tĂŽt possible, afin qu’il ne se propage pas aux autres. Si vous n’ĂȘtes pas sĂ»r d’une Ă©ventuelle contamination dans le milieu de culture des champignons magiques, vous pouvez nous envoyer une photo, nous essayerons de vous aider le plus rapidement possible.

 

 

Achetez Truffes Magiques

Achetez Truffes Magiques

✅ Quels sont les contaminants les plus courants dans les cultures de champignons magiques ?

 

 

Les polluants les plus frĂ©quents peuvent ĂȘtre divisĂ©s en 3 groupes, champignons, bactĂ©ries et insectes, les champignons Ă©tant les plus frĂ©quents.

Les champignons s’Ă©tendent en formant des rĂ©seaux d’hyphes, sorte de petits fils, et reprĂ©sentent le plus grand pourcentage de contaminations lors de la culture de champignons d’intĂ©rieur. C’est normal, parce que les champignons sont des en fin de compte des champignons, et lorsque nous prĂ©parons leur milieu de croissance idĂ©al, nous facilitons essentiellement l’Ă©mergence de ces ĂȘtres.

Les bactĂ©ries, par contre, peuvent ĂȘtre Ă©vitĂ©es en grande partie grĂące Ă  une bonne stĂ©rilisation du substrat, de sorte qu’elles ne contaminent gĂ©nĂ©ralement pas la culture des champignons hallucinogĂšnes si vous ĂȘtes prudent.

Les insectes nuisibles, comme les bactĂ©ries, peuvent ĂȘtre Ă©vitĂ©s dans une large mesure par une stĂ©rilisation et une hygiĂšne appropriĂ©es.

Les kits de culture de champignons sont stĂ©rilisĂ©s et prĂ©parĂ©s, il n’y a donc aucun problĂšme de contamination. Mais en cultivant plusieurs cultures (Flush) il est possible de les avoir, il est donc important d’ĂȘtre attentif et prĂ©parĂ©.

 

 

🎯 La contamination la plus courante des pains de champignons magiques

 

 

La moisissure verte (champignon) est l’infection la plus frĂ©quente, le pain de champignons prend une couleur verte et une sorte de mousse blanche Ă©merge habituellement par-dessus. Lorsque cela se produit, c’est gĂ©nĂ©ralement dĂ» Ă  une infection de Trichoderma Harzianum, bien que les symptĂŽmes soient trĂšs similaires Ă  ceux de l’Aspergillus et Penicillium. Au dĂ©but, un moule semblable au mycĂ©lium apparaĂźt, mais lorsqu’il libĂšre les spores, il devient vert et se propage rapidement dans le substrat. Il est si difficile Ă  Ă©liminer qu’il ne vaut pas la peine de le combattre, c’est pourquoi nous vous recommandons de retirer ce tupper de la culture dĂšs que vous voyez une zone verte, car il est facile Ă  rĂ©pandre Ă  travers ses spores. Une mauvaise hygiĂšne, des mouches ou une mauvaise stĂ©rilisation peuvent provoquer l’apparition de ces contaminants lors de la colonisation ou de la fructification de la culture de champignons magiques.

 

Photographie montrant l'infection à Trichoderma Harzianum dans la gélose*.
Photographie montrant l’infection Ă  Trichoderma Harzianum dans la gĂ©lose*.

 

Cobweb (toile d’araignĂ©e) est un autre champignon qui dĂ©truit souvent les cultures, d’abord parce qu’il n’est pas facile Ă  identifier si vous n’avez pas d’expĂ©rience, mais aussi Ă  cause de sa vitesse de propagation. Il est similaire au mycĂ©lium, bien que plus grisĂątre, d’oĂč la difficultĂ© de l’apprĂ©cier par les utilisateurs novices dans la production de champignons pour l’auto-consommation. Il forme des filaments plus fins que le mycĂ©lium et peut se rĂ©pandre dans tout le substrat en un jour ou deux ; il apparaĂźt habituellement dans les cultures oĂč l’humiditĂ© relative est excessivement Ă©levĂ©e, mais peut aussi se dĂ©velopper par une mauvaise ventilation.

 

Image de la contamination type Cobweb*.
Image de la contamination type Cobweb*.

 

Overlay est une souche fongique qui ressemble au mycĂ©lium, mais avec une texture plus cotonneuse. Il sort gĂ©nĂ©ralement Ă  cause d’une tempĂ©rature Ă©levĂ©e et d’une humiditĂ© trop basse, et s’il n’est pas freinĂ©, il colonisera tout le substrat. Pour arrĂȘter son dĂ©veloppement, il suffit de dĂ©sinfecter un couteau aiguisĂ© et d’enlever la zone affectĂ©e. Ensuite, le reste doit ĂȘtre pulvĂ©risĂ© avec une solution d’eau + peroxyde d’hydrogĂšne.

 

Image de Overlay dans une culture infectée*.
Image de Overlay dans une culture infectée*.

 

 

đŸ‘Ÿ Autres contaminations dans les cultures de champignons psychoactifs

 

 

Lorsque nous prĂ©parons nous-mĂȘmes le substrat pour cultiver des champignons magiques, il est nĂ©cessaire d’effectuer une bonne stĂ©rilisation. MĂȘme si nous le faisons correctement, nous pouvons avoir des problĂšmes d’infections, nous avons dĂ©jĂ  vu que parfois la contamination atteint la culture par un agent extĂ©rieur, il est donc important de bien connaĂźtre notre ennemi.

Les bacillus sont des bactĂ©ries qui apparaissent habituellement dans les contenants de grains, parce que leurs endospores peuvent survivre Ă  des tempĂ©ratures Ă©levĂ©es. Elle se prĂ©sente sous la forme de bave grise, qui humidifie le substrat et se caractĂ©rise par une forte odeur Ă  pourriture. Pour Ă©viter son apparition, il est nĂ©cessaire d’immerger le substrat pendant 12 ou 24 heures Ă  tempĂ©rature ambiante avant la stĂ©rilisation. De cette façon, les endospores germeront et mourront pendant la stĂ©rilisation.

 

Image d'une contamination par Bacillus dans un substrat de grain*.
Image d’une contamination par Bacillus dans un substrat de grain*.

 

Pseudomonas Tolaasii apparaĂźt comme une tache jaune sur ou sous le chapeau du champignon, d’oĂč son nom de “tache bactĂ©rienne“. Normalement, ils sortent en raison d’un excĂšs d’humiditĂ© ou d’une mauvaise ventilation aprĂšs l’arrosage. Pour Ă©liminer ce contaminant des champignons magiques, le mieux est de prĂ©parer une solution d’hypochlorite de calcium (Chlore) et de diminuer l’humiditĂ©, car si elle est appliquĂ©e et que l’humiditĂ© Ă©levĂ©e continue, la bactĂ©rie se reproduit plus vite que le chlore n’agit.

 

Image des dommages causés par la bactérie Pseudomona dans un psilocybe*.
Image des dommages causés par la bactérie Pseudomona dans un psilocybe*.

 

La moisissure rose est un champignon, aussi connu sous le nom de Neurospora, qui apparaĂźt habituellement sur les substrats cĂ©rĂ©aliers ou les polymĂšres de type agar. Il est capable de se propager d’un contenant Ă  l’autre mĂȘme lorsqu’il est fermĂ©, et sa croissance est trĂšs rapide, de sorte quÂŽau premier symptĂŽme il est recommandĂ© de retirer le tupper contaminĂ©. C’est un champignon mortel et trĂšs difficile Ă  Ă©liminer, et si vous avez la malchance d’en souffrir, nous vous recommandons de dĂ©sinfecter tous les ustensiles, rĂ©cipients, fruits, etc. Avant de les rĂ©utiliser.

 

Aspergillus est un type de champignon trĂšs commun dans les cultures de champignons magiques, comme il apparaĂźt habituellement dans les substrats de cĂ©rĂ©ales, compost, agar etc. Il peut ĂȘtre noir, gris, bleu, jaune ou vert, ce dernier Ă©tant facilement confondu avec le pĂ©nicillium. Certaines espĂšces d’Aspergillus produisent une toxine hĂ©pato-cancĂ©rigĂšne qui peut ĂȘtre mortelle ; une bonne gestion de la contamination est donc recommandĂ©e.

 

Image de l'Aspergillus poussant dans en agar*.
Image de l’Aspergillus poussant dans en agar*.

 

Le pĂ©nicillium est un autre type de champignon qui peut apparaĂźtre pendant la colonisation ou la fructification des champignons magiques. Il est facile Ă  dĂ©tecter parce qu’il produit une moisissure verte/bleue, bien qu’il puisse ĂȘtre confondu avec Aspergillus. Ses spores sont constamment dans l’air, ce qui en fait un vĂ©ritable problĂšme pour les mycologues et les producteurs de champignons domestiques.

 

Image du champignon Pénicillium en plein développement*.
Image du champignon Pénicillium en plein développement*.

 

Verticillium est aussi un champignon qui peut attaquer Ă  diffĂ©rents stades de la culture, et selon le temps, ses consĂ©quences peuvent ĂȘtre vues d’une maniĂšre ou d’une autre. Si l’infection arrive pendant la formation des primordia, ils peuvent ĂȘtre trĂšs affectĂ©s, avec de graves malformations incurables. Si elle arrive Ă  un stade plus avancĂ©, des taches grises ou brunes de forme circulaire peuvent apparaĂźtre sur les champignons et des dĂ©formations telles que la base plus large ou le chapeau tordu.

 

Image de champignons affectés par le champignon Verticilium, aussi appelé Bulle sÚche*.
Image de champignons affectés par le champignon Verticilium, aussi appelé Bulle sÚche*.

 

Les acariens sont des insectes naturellement prĂ©sents dans le compost, la paille ou d’autres substrats pour la culture des champignons. Beaucoup sont bĂ©nĂ©fiques et ne causent aucun tort Ă  nos psilocybes, mais il y en a d’autres qui peuvent ĂȘtre mortels. Tarsonemido est un acarien brun microscopique qui se nourrit d’hyphes, provoquant des taches rougeĂątres Ă  la base des champignons. Les acariens du genre Tyrophagus se nourrissent de dĂ©bris organiques, sont de couleur translucide et endommagent les tiges et les chapeaux des champignons. Le pygmephosphore avertit habituellement de la prĂ©sence de Trichoderma, car cet acarien se nourrit de moisissures et peut aider Ă  propager une infection. Ils ont l’air aplatis et se reproduisent trĂšs rapidement.

 

Image d'acariens perchés sur le chapeau d'un champignon*
Image d’acariens perchĂ©s sur le chapeau d’un champignon*

 

Les mouches des champignons qui peuvent créer des contaminations lors de la culture de champignons hallucinogÚnes sont 3, Sciaridae, Lycoriella et Megaselia. Ce sont de petits insectes qui ne dépassent généralement pas 0,3 cm et de couleur foncée. Leurs larves sont de couleur plus claire et deux fois moins grosses que les adultes, elles se nourrissent de mycélium et peuvent transmettre des maladies comme le Cobweb, Mycogone ou Verticillium

 

Image d'une mouche Sciaridae sur le chapeau d'un champignon*.
Image d’une mouche Sciaridae sur le chapeau d’un champignon*.

 

Les nĂ©matodes peuvent Ă©galement causer des problĂšmes de contamination pendant la formation fongique et sont prĂ©sents dans la plupart des substrats agricoles. Ils attaquent le mycĂ©lium, devenant foncĂ©s et causant la malformation des champignons, ou inhibant directement leur croissance, de sorte qu’ils peuvent ĂȘtre extrĂȘmement ennuyeux.

 

Image microscopique d'un nématode Aphelenchoides*.
Image microscopique d’un nĂ©matode Aphelenchoides*.

 

 

 

 

🧐 Conclusion

 

 

La contamination provient toujours d’une mauvaise dĂ©sinfection ou stĂ©rilisation du milieu de culture et des ustensiles. Nous pouvons aussi souffrir d’une mauvaise manipulation, ou mĂȘme ĂȘtre nous-mĂȘmes un vecteur de transmission des infections. Chez Pevgrow, nous recommandons toujours une propretĂ© extrĂȘme lors de la manipulation du kit de culture de champignons, et si vous avez des doutes, nous sommes lĂ  pour vous aider.

Si vous avez aimĂ© l’article, nous vous serions reconnaissants de le partager dans vos rĂ©seaux sociaux, parfois nous aidons d’autres utilisateurs simplement en partageant l’information.

[Total : 2   Moyenne : 5/5]
Fran Quesada Moya
Fran Quesada Moya
Rédacteur de Pevgrow, activiste et fanatique du cannabis dans tous ses domaines, en particulier la sélection et le développement de nouvelles variétés.
Voir plus de posts
2 rĂ©flexions au sujet de “Comment identifier une culture de champignons contaminĂ©e”
  1. “Petits Ă©leveurs en grand doute..”
    Besoin d’un avis de professionnel 🙂
    Nos champis ont poussés sur le cÎté de la box
    Pas trĂšs grands (3cm max)

    On les a rĂ©coltĂ©s car ils commençaient Ă  devenir plus foncĂ©s que les jours prĂ©cĂ©dents. (Et a se rabougrir un peu. Mais la collerette n’est pas ouverte)
    La récolte : les champignons sont un peu mous
    Et en les ouvrant ils sont tous bleus
    On les a tout de mĂȘme fait sĂ©cher au cas oĂč
    Mais le bleu est un peu inquiétant. Ou pas du tout ?
    C’est maintenant que vous pouvez nous rassurer …ou pas 🙁

    Merci pour votre aide ! On a vraiment pas envie de tout jeter !!!!

    • HĂ©, on dirait que les champignons ont ramassĂ© une sorte de mycĂšte, je ne les mangerais pas si j’Ă©tais sĂ»r. De toute façon, si vous m’envoyez une photo, je peux faire un diagnostic plus prĂ©cis.
      Salutations.

Laisser un commentaire