Comment faire du haschich marocain maison

2 2693
[Total : 35    Moyenne : 3/5]

 

Comment faire du haschich marocain maison

Comment faire du haschich marocain maison

 

Il existe de nombreuses façons de consommer du cannabis et le haschich est l’une d’entre elles. Aujourd’hui, nous abordons les principales méthodes d’extraction de la résine de la plante de marijuana pour faire du haschisch maison, ainsi que les ustensiles dont vous aurez besoin pour cela.

 

Introduction

 

Quelle mauvaise presse a toujours eu le haschisch, n´est-ce pas! À vrai dire j’aimerais trouver un groupe de personnes quelconques dans la rue, disons un échantillon d’environ 100 personnes, par exemple, et leur poser la question suivante: “pourriez-vous me dire ce qu’est le haschich?” Je suis convaincu que, indépendamment de l’âge ou du sexe, beaucoup d’entre eux ne vont pas savoir me donner une réponse adéquate, au-delà, de “c’est une drogue”. Et c’est vrai, le haschich est sur la liste des drogues, mais il serait aussi intéressant de savoir réellement de quoi s´agit-il.

 

Donc aujourd’hui, je souhaite consacrer un espace du blog à ce produit dont l’origine la plus connue est le Maroc, ainsi que les différentes techniques pour l’élaborer, les ustensiles dont vous aurez besoin et, bien sûr, l’histoire, et les effets de sa consommation.

 

Mais comme toujours et si vous avez lu certains de mes textes, j’aime commencer à construire la maison par les fondations et non par le toit; donc, si cela vous convient, j’aimerais vous accompagner lors d’une tournée précédente où j’aimerais vous parler de tout ce que vous devez savoir avant de foncer à temps plein à faire du haschich maison.

 

Tout ce que vous devez savoir avant de faire un haschich maison

 

Comme j’ai déjà dit, je suis plus que convaincue que beaucoup de personnes ne savent pas exactement ce qu’est le haschich. Ce n´est probablement pas votre cas, car sinon vous ne seriez pas ici, mais cela ne fait jamais de mal rafraîchir nos connaissances et, par conséquent, je commencerai par quelque chose d’aussi simple que de définir ce qu´est le haschich.

 

Fabriqué à partir de résines comprimées de la plante de cannabis, le haschisch est obtenu par extraction physique ou manuelle de la plante de cannabis, principalement de fleurs et de feuilles de plantes femelles.

 

La saveur, l’arôme et les caractéristiques auront beaucoup à voir avec la variété de cannabis féminisée que nous allons utiliser, mais les principaux effets du haschich causés sur la personne qui la consomme sont: effet relaxant, car dans sa composition il y a une plus grande concentration de CBN (cannabinol) qui donne un effet sédatif plus important. Ce contenu plus élevé de CBN provient de l’oxydation de l’air et de la lumière du THC qui se produit lors de la préparation du «haschich».

 

La concentration finale de THC dans le Hash dépendra de la variété de cannabis utilisée.

 

Le reste des effets psychotropes et médicinaux sont les mêmes que ceux qui sont attribués au cannabis comme peuvent être une distorsion du temps et de l’espace, contribuant également à un certain degré de dépendance psychologique par le rituel social qui consiste à fumer du Hash.

 

Les autres effets secondaires qui dépendent de la puissance en THC du Hash sont: le manque de coordination, l’incapacité d’apprendre, la paranoïa, les dommages aux poumons ou les épisodes psychotiques, bien qu’ils soient dus à une surdose, ils sont généralement transitoires, légers ou modérés et très variables car ils ne dépendent pas seulement de la dose administrée, mais aussi de la capacité du métabolisme. Votre dose doit toujours être individualisée et méticuleusement adaptée à la consommation de chacun, et pour chaque lot de Hash préparé.

 

Bien sûr, vous ne devriez jamais conduire après avoir consommé du haschich, et il n’est pas recommandé de le mélanger avec de l’alcool, car les effets négatifs pourraient se multiplier. Mais je suis sûre que, dans ce sens, je ne vous raconte rien de nouveau.

 

Infographie sur le haschich

 

Infographie sur le haschich

Infographie sur le haschich

 

Partagez cette infographie sur votre site web

  1. <a href="https://pevgrow.com/blog/fr/comment-faire-du-haschich-marocain-maison/" target="_blank" rel="noopener"><img src="https://pevgrow.com/blog/wp-content/uploads/2017/07/haschisch-infographique.jpg" alt="Infographie sur le haschich" width="625" border="0" /></a>

Différences entre le cannabis et le haschich

 

Mais, si le haschich est l’extraction de la résine de la plante de cannabis et les effets sont similaires, quelles sont les différences entre le cannabis et le haschich?

 

En plus de ce qui précède, il est clair que la première chose qui vous frappe est la différence de couleur. Alors que le cannabis sera vert, de même que les bourgeons avec lesquels il est extrait, le haschisch est brun sombre, différenciant les nuances selon les conditions d’élaboration. En outre, son apparence est également complètement différente: alors que le cannabis est de l’herbe, le haschisch est habituellement fabriqué ou commercialisé sous forme de boulettes ou de petites briques, avec un aspect laid, collant et argileux. Rien à voir avec le cannabis dans ce sens.

 

haschisch v.s cannabis

haschisch v.s cannabis Photo: Gea Seeds

 

D’autre part, une différence significative, et la raison pour laquelle certains préfèrent plus un produit que l´autre, est l’effet produit. Parce que l’effet de hash n’est PAS toujours plus puissant que celui de la marijuana, car à de nombreuses reprises, les niveaux de THC sont relativement faibles. En fait, de nos jours, nous trouvons des analyses de plantes de cannabis avec des valeurs en THC qui dépassent de nombreuses préparations de Hash.

 

C’est parce que, dans de nombreux cas, les producteurs ne font pas attention à la sélection des plantes de cannabis pour la production de haschich, y compris dans le processus de production des plantes fertilisées, hermaphrodites, mâles, semis, etc.

 

Cependant, bien qu’il soit important de noter que le Hash marocain est l’un des plus concentrés en THC, la plupart d’entre eux ne dépassent pas le contenu en THC trouvé dans nos plantes de marijuana et se distingue également par ses concentrations élevées de CBD et CBN, de là ses effets sédatifs.

 

La clé est dans le CBN. Le CBN est inclus avec le THC dans les calculs de l’indice de psychoactivité et nous trouvons presque toujours plus de CBN dans le hash.

 

Quand il s’agit de savoir si le cannabis ou le haschisch sont de qualité, il y a aussi des différences. Dans le cas du premier il est plus facile à voir à première vue, car si vous savez comment les identifier correctement, il n’est pas nécessaire de brûler l’herbe. Cependant, dans le cas du haschich, vous devez le faire: l’effet de la première bouffée. En quelques secondes, vous pouvez connaître sa puissance. Une autre façon de connaître sa pureté consiste à analyser les cannabinoïdes de type semi-qualitative dans les plaques de chromatographie.

 

Précisément, lors de la combustion, est lorsque vous verrez une autre distinction entre le cannabis et le haschich: l’arôme. Dans le cas du premier il est plus floral, cependant, le haschisch est plus intense et sent le musc. C’est parce que lors de la préparation du hash, beaucoup de terpènes du cannabis sont perdus, fondamentalement les mono-terpènes, qui étant plus “légers” ont tendance à s’évaporer avant dans l’environnement. Les mono-terpènes sont responsables de l’ârome d´agrumes et de aigre-sucré du cannabis.

 

En ce sens et en tenant compte de tout ce qui a été fait ces dernières années pour prévenir les fraudes par des cultures illégales, le fait est que l’Europe jouit d’une bonne réputation en termes de qualité de haschisch, en dépit du fait que le Maroc reste le principal producteur et exportateur de ce produit naturel.

 

Que sont los trichomes

 

En s’arrêtant en chemin, j’ai déjà parlé des trichomes. Savez-vous de quoi s´agit-il? Si non, cela peut vous intéresser, car c’est l’une des parties essentielles du cannabis. Et il est essentiel de connaître les différents types de trichomes qui existent dans les plantes de cannabis pour obtenir une extraction de résine sèche. Les trichomes sont des formations semblables à des poils glandulaires qui dépassent de la surface des feuilles et des calices.

 

Glandes résineuses du cannabis, appelées trichomes

Glandes résineuses du cannabis, appelées trichomes

 

Les trichomes sont divisés en 2 catégories si nous considèrons leur caractère secret de cannabinoïdes:

 

  • Trichomes de tête globulaire (“Stalked”): ils sont les plus abondants et se développent pendant la floraison. Ceux qui produisent plus de cannabinoïdes et de terpènes, qui sont les idéaux pour faire du haschich.
  • Bulbeux ou sésiles: ils sont plus abondants dans les petites feuilles attachées aux bourgeons. Ils se développent également pendant la floraison, ils sont plus petits que les précédents, mais ils fournissent une résine de grande qualité.

 

Par conséquent, pour produire le meilleur Hash, vous pouvez considérer les bourgeons et les feuilles riches en trichomes sésiles et stalked.

 

Ce type de trichomes ainsi que sa maturité, vous pouvez les voir avec un microscope à loupe d’un grossissement de 25 a 50, que vous pouvez trouver également dans notre section Headshop de PEV Grow online.

 

Lumagny microscope

Lumagny microscope

 

Maintenant, vous connaissez les principales différences entre le haschich et le cannabis. Avançons donc. Savez-vous quel est le hash le plus célèbre? En effet, celui du Maroc, ainsi, nous verrons brièvement un peu de son histoire et pourquoi il est devenu si célèbre.

 

Histoire du Hash du Maroc

 

Comme vous savez, le haschich le plus connu est celui du Maroc. En fait, et en dépit du fait que sa véritable origine est inconnue, les historiens conviennent que cela pourrait venir au cours des conquêtes musulmanes, ce qui nous place entre les siècles XVe et XVIIe, mais de nombreux siècles passeraient jusqu’à sa commercialisation, dans les années 60 et 70, l’âge d’or des hippies.

 

L’une des curiosités de ce produit est que, au début, sa culture a été réalisée dans les jardins et les plantations privées. Aujourd’hui, cela serait impensable compte tenu de la rigueur de la loi marocaine à cet égard, bien que nous sachions qu’en pratique, il existe des villages entiers qui survivent grâce à la culture du cannabis et du haschich.

 

Le haschisch, ainsi nommé sur ce territoire, est généralement consommé avec du tabac noir, enroulé sous forme de joint ou en tuyau. Cependant, dans la région du Rif, la consommation de haschich fait partie de certains rituels typiques. En fait, jusqu’aux années 1950, cette région jouissait de privilèges lorsqu’il s’agissait de cultiver et de consommer ce produit, quelque chose que d’autres régions du Maroc n’avaient pas. Aujourd’hui, nous estimons que dans cette partie du pays, des milliers de personnes vivent de la culture du haschisch. Une zone idéale pour sa production, étant donné les températures élevées qui se produisent qui, tout en finissant avec d’autres types de cultures, bénéficient grandement à la plante de cannabis à partir de laquelle sa résine est extraite.

 

Hachis de Marruecos

Hachis de Marruecos – Foto Flickr

 

Comment faire un #haschich maison au style du Maroc Click To Tweet

 

Comment faire un haschich maison au style du Maroc

 

Bien qu’il existe de nombreuses méthodes pour faire du haschich, nous pouvons dire qu’elles sont divisées, principalement, en deux: l’extraction de la résine en sec et en glace, étant la première la méthodologie plus habituelle. Mais puisque le haschich du Maroc est toujours considéré comme l’un des meilleurs au monde, aujourd’hui, nous voulons consacrer une section spéciale à la production de ce produit fait maison et au style de ce pays (bien que cela soit également fait dans des pays comme le Liban ou Afghanistan), c’est-à-dire en tamisant ou en le battant.

 

C’est une méthode très simple, mais cela nécessite une certaine expérience si nous voulons obtenir les meilleurs résultats. Au Maroc, l’élaboration nécessite les étapes suivantes:

 

1- Prenez un seau et placez un maillage fin pour tamiser la matière végétale.

 

Placez une maille fine sur le récipient

Placez une maille fine sur le récipient

 

2- Les bourgeons sélectionnés sont placés sur ce maillage et recouverts d’un plastique.

 

Mettre les bourgeons sur ce maillage

Mettre les bourgeons sur ce maillage

 

3- Á l´aide de deux tiges nous frappons dessus jusqu’à ce que la résine soit extraite avec laquelle le haschich sera fabriqué.

 

Prenez deux tiges et battez jusqu'à extraire la résine

Prenez deux tiges et battez jusqu’à extraire la résine

 

À ce stade, il faut tenir compte de la taille du maillage utilisé, car il faut essayer d’éviter que la matière végétale ne se brise pas en petites grappes et qu’elle soit mélangée avec la résine, en soustrayant la qualité au produit final

 

Dans le cas où vous souhaitez garder les bourgeons et collecter les restes de résine libérés, chez PEVGrow, nous avons le tamis 00box, qui vous aidera à préserver et tamiser la résine des bourgeons de cannabis sans altérer son goût ou son odeur, sans déchets de notre précieux composant de la plante.

 

00box

00 Box est une boîte en bois pour le curing de la marijuana qui améliore les propriétés du cannabis

 

L’un des avantages de cette boîte est que le maillage du tapis est de 136 microns, une mesure plus qu’idéale, car elle vous aidera à éviter que la matière végétale soit mélangée avec la résine, qui est en permanence disponible dans le tiroir de la boîte mentionnée. Car l’un des aspects que vous devez prendre en compte lors du choix du tamis est précisément la mesure du maillage: plus il sera petit, moins il est probable que le matériel végétal passe et plus la qualité du produit final sera grande.

 

À ce stade et en ce qui concerne le choix de la matière première, je vous recommande d’utiliser des bourgeons du haut de la plante, car ils sont plus riches en trichomes. De cette façon, le produit final sera plus puissant et de meilleure qualité.

 

En outre, une autre des recommandations données par les experts lors de la manipulation des bourgeons est que, avant de les tamiser, il faudrait les congeler. Ils garantissent que, de cette façon, le détachement des trichomes est facilité, ce qui nous intéresse vraiment.
La résine peut être fumée directement dans un bong ou pressée.

La résine peut être fumée directement dans un bong ou pressée.

 

Une fois que la dernière étape a été accomplie, nous aurons la résine et nous pouvons soit la fumer directement dans un bong ou la presser. Si vous choisissez la première option et comme quelque chose de nouveau, chez PEVGrow, nous proposons le vaporisateur Vriptech, idéal pour vaporiser l’herbe comme résine, en utilisant un bubbler ou un bong en borosilicate.

 

le vaporisateur Vriptech

le vaporisateur Vriptech, idéal pour vaporiser l’herbe comme résine

 

Dans le cas où vous souhaitez presser la résine obtenue et fabriquer vos propres pierres, nous proposons une petite presse à pollen, comme un outil très abordable pour toute poche (que 10 euros).

 

Presse Polen

Presse Polen, Idéal pour presser le pollen après l’extraction.

 

Et si vous êtes à la recherche d’un kit complet, que vous pouvez prendre partout où vous le souhaitez et pour un prix inférieur à 30 euros, Cannaflex Simple Siever contient: un tamis de 150 microns de 560 mm de diamètre, une spatule à collecter et un petit tamis de 25 microns pour presser notre hachisch fait maison.

 

Cannaflex Simple Siever

Cannaflex Simple Siever, la méthode la plus simple d’extraction à sec de résine.

 

Si vous êtes l’un de ceux qui disposent de plus d´argent de poche pour obtenir un excellent haschisch maison, nous recommandons le roi des rois en ce qui concerne l’extraction de la résine sèche et qui est également basé sur la méthode traditionnelle de fabrication du haschisch du Maroc: le Pollinator Resin Extractor P 150 / P 500. Cet appareil moderne facilite l’élaboration de votre résine, car il contient un moteur électrique qui fera le travail pour vous.

 

Extracteur de Résine Pollinator P 150 / P 500

Extracteur de Résine Pollinator P 150 / P 500

 

Les étapes à suivre sont les mêmes que dans le cas précédent: nous mouillons et congelons les bourgeons, puis nous les introduisons dans le Pollinator. Le couvercle est fermé et le moteur démarre et, à ce stade, les résultats dépendent de vous. Si vous attendez moins de temps, vous aurez plus de résine, mais la qualité sera inférieure qui si vous la laisser plus de temps. L´idéal? Une demi-heure, plus ou moins, et vous obtiendrez toute la résine extraite.

 

Autres méthodes traditionnelles d’extraction de résine

 

Le Pakistan, l’Inde ou l’Himalaya sont d’autres points du planète où le haschich jouit d’une très bonne réputation. C’est précisément dans ces endroits où la manière artisanale d’élaborer les boules du haschisch ou des charas est élaborée de la manière suivante:

 

  • Avant de couper les bourgeons, lorsque la fleur est en pleine floraison (et les trichomes à point), passez les mains sur les bourgeons afin de voir si la résine se colle.
  • Quand nous aurons la quantité souhaitée, nous la retirerons avec soin, afin que de ne pas prendre de restes de matériel végétal.

 

Le bon côté de cette méthode est que la qualité du produit, si elle est bien faite, est vraiment bonne et pure, avec une couleur noire qui attire l’attention. Bien que nous devons également vous dire que ce n’est pas notre méthode préférée en raison de la faible performance qu’elle implique.

 

Conseils pour conserver le haschich fait maison

 

Maintenant que nous savons comment l’élaborer et les outils dont nous avons besoin dans le style le plus pur du Maroc, il suffit de savoir comment le conserver pour le consommer chaque fois que nous le souhaitons. Dans ce sens, plusieurs aspects doivent être pris en compte:

 

  • Il doit être protégé de l’air, de la lumière, de l’humidité et de la chaleur de sorte que toutes ses propriétés soient conservées et, par exemple, l’apparition de moisissures ou de champignons soit évitée.
  • Le hachisch en poudre peut être endommagée avant le pressage.
  • Il est recommandé de le garder dans des récipients scellés, même si nous avons l’intention de le consommer dans quelques jours.
  • Notez la date de l’emballage et la variété utilisée, de sorte de savoir, tant pour bien que pour mal, pour les prochaines extractions que nous allons effectuer.

 

Slick Ball de Oil Slick

Slick Ball de Oil Slick, Idéal pour stocker nos extractions de résine plus collantes

 

Conclusion

 

Qu’avez-vous pensé de cette tournée sur l´élaboration du haschich maison? Rappelez-vous qu’il existe trois étapes très simples: choisissez les bourgeons centraux, ceux qui ont la plus grande quantité de trichomes, les mouiller et les congeler, puis utilisez le tamis avec un maillage de petits microns (entre 135 et 150) et remuez jusqu’à extraire toute la résine.

 

Pour le conserver, placez-le dans un récipient scellé, qui l’isole de la chaleur, de l’humidité, de l’air ou de la lumière, car ce type de conditions météorologiques détériore l’état de la résine, ainsi que son arôme et son goût.

 

Si vous avez aimé ce post, j’aimerais que vous puissiez le partager dans les réseaux sociaux, en plus de contribuer avec votre petit grain de sable nous racontant votre expérience lors de votre propre élaboration, si vous avez une méthode ou une astuce que vous souhaitez partager ou une mauvaise expérience que nous devons tenir compte.

Merci de votre aide!

 

Par Noelia Jiménez, Equipe de PevGrow

2 Commentaires

  1. Guy Meyers 7 février, 2018 at 23:53

    Merci pour cet article!
    Clair,précis et détaillé je vais bientôt pouvoir tester la secret box grâce à vous je n’ai plus aucun doutes sur la façon dont s’y prendre!
    Je ne savais pas si je devais utiliser de la matière végétale sèche(Après séchage) ou fraîches (le jour de la coupe) et ignorais totalement qu’il fallait mouiller la matière végétale avant de la metre 2ou3h au congélateur!
    (Si j’ai bien compris le jour de la coupe je mouille ma matière végétale la mets 2a3h au congélateur puis 30min dans la secret box! ) Dans l’attente d’une réponses de votre part merci 😉

    • Noelia Giménez 9 février, 2018 at 11:47

      Bonjour Guy,
      Une des recommandations données par les experts lors de la manipulation des bourgeons est que, avant de les tamiser, il faudrait les congeler. Ils garantissent que, de cette façon, le détachement des trichomes est facilité, ce qui nous intéresse vraiment.
      Merci Guy

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Qu’est-ce pevgrow.com
PEV Grow est née en 2009, une entreprise située à Valence, une ville côtière dans l'est de l'Espagne. après 1 an de travail acharné pour donner des conseils sur l'utilisation connue de graines de cannabis. Nous expédions les graines partout dans le monde...